En remportant les Coke Zero sur le Daytona International Speedway, Tony Stewart a réussi à semer la zizanie entre les deux coéquipiers de la Roush Fenway Racing que sont Matt Kenseth et Greg Biffle. Les deux hommes ont passés la majorité de l’épreuve en tête, mais Stewart s’est montré le plus malin dans le dernier tour de la course pour aller décrocher son quatrième succès lors des huit dernières épreuves estivales de Daytona.

Ce succès, son troisième de l’année et son quarante-septième en carrière a été acquis sous drapeau jaune suite a un accident dans le dernier virage.

Si Tony Stewart a déjà remporté dix-huit courses à Daytona dans sa carrière, la plus importante de toute, les Daytona 500, se refuse encore et toujours à lui.


Tony Stewart : « Je les échangerais bien toutes contre un seul Daytona 500. 18 victoires à Dautona, mais nous n’avons toujours pas la bonne. Toutes sont spéciales et c’est sympa de réaliser cela. »

Invisible depuis le début de la saison, Jeff Burton a pris la deuxième place devant Matt Kenseth qui aura mené 89 tours. Joey Logano et Ryan Newman complètent le top-5 de ce dix-huitième rendez-vous de la saison.

Impliqué dans l’accident du dernier tour après avoir été séparé de Matt Kenseth, Greg Biffle termine 21ème après avoir mené 37 tours.

Victime de problèmes de dos Denny Hamlin a abandonné au 153ème des 160 tours après avoir été impliqué dans un accident.

Matt Kenseth : « À Talladega nous avions fait le mauvais choix. Là j’avais l’impression qu’il ne fallait pas que je m’en fasse à la sortie du virage n°2. »

Au tour 124 la neutralisation a été sortie pour un accident impliquant sept voitures dont celle de Jimmie Johnson, détruite pour le coup. Cela a eu pour effet de casser la domination des deux pilotes Ford qui venaient de s’arrêter quelques instants avant la neutralisation. Kenseth a choisi de ne pas s’arrêter alors que Biffle a effectué un ravitaillement complet et a été pénalisé puisque la voie des stands était fermée.

La première neutralisation est intervenue peu après la mi-course au tour 81 suite à l’explosion d’un pneumatique sur la Dodge n°22 de la Penske Racing pilotée par Sam Hornish Jr., ce dernier remplaçant au pied levé A.J. Allmendinger suspendu après avoir échoué à un contrôle anti-dopage inopiné.

Lors des arrêts qui ont suivi Brad Keselowski, arrêté à son emplacement a été percuté par Kasey Khane, lui même poussé par Newman.

Au classement général Matt Kenseth conserve la tête avec vingt-cinq longueurs d’avance sur Dale Earnhardt Jr., quinzième sous le drapeau à damier.