Actuel dix-septième du classement général, Jeff Gordon n’a plus le droit à l’erreur s’il veut participer aux playoffs de la NASCAR Sprint Cup Series lors des dix dernières courses de la saison 2012. Sans la moindre victoire depuis l’ouverture de la saison à Daytona, il lui reste huit courses pour décrocher des succès et ainsi assurer sa place en playoffs.

La première de ces huit courses passe par le Magic Mile de Loudon dans le New Hampshire, un ovale plat d’un développement de 1,058 mile. Triple vainqueur sur cette piste, Gordon y avait connu deux courses pénibles en 2011.

Au mois de juillet tout d’abord, il avait mené dix-neuf tours avant qu’un problème électrique ne le relègue à un tour. Ayant la voiture la plus rapide de la course il avait réussi à remonter dans le tour du leader et à revenir dans le top-5, mais dans l’avant-dernier tour il était victime d’une crevaison qui le fera terminer en onzième position.


Lors de l’épreuve du Chase disputée en septembre 2012 le quadruple champion de la NASCAR avait une nouvelle fois la meilleure voiture en menant soixante-dix-huit tours. Il avait cette fois-ci connu un problème de ravitaillement en carburant lors du dernier arrêt ce qui l’avait forcé à économiser son carburant dans les derniers tours pour finalement se classer quatrième sous le drapeau à damier.

Jeff Gordon : « Alan et nos ingénieurs font de l’excellent travail sur les ovales plats comme celui de Loudon. Je suis impatient d’y être. Loudon est sur la liste des pistes où nous pouvons capitaliser. »

En trente-quatre départs sur l’ovale de Loudon Gordon compte trois succès, quinze top-5 dix-neuf top-10 et a mené 1 304 tours.

Jeff Gordon : « C’est une piste que j’apprécie énormément, mais elle n’est pas facile du fait de ses longues lignes droites, de ses virages plats ainsi que de ses freinages importants. Je pense que l’inclinaison progressive dans les virages a permis de rendre plus faciles les bagarres à deux de front ainsi que les dépassements. »

Alors qu’il ne reste que huit courses à disputer lors de la saison régulière, Jeff Gordon reconnaît qu’il doit gagner au moins une fois pour sécuriser sa place en playoffs.

Jeff Gordon : « Nous ne sommes pas effrayés d’essayer des choses avec les réglages de la voiture lors de la course. Nous ne sommes pas effrayés de prendre des risques. Toutes les courses qui se termineront sans victoire nous feront prendre plus de risque par la suite. »