Denny Hamlin était le plus fort à l’occasion des LENOX Industrial Tools 301 disputés sur le New Hampshire Motor Speedway, mais c’est bel et bien Kasey Kahne qui a franchi la ligne d’arrivée en premier. Le pilote de la Hendrick Motorsports s’empare du même coup de la première wild card puisqu’il est le seul pilote classé de la onzième à la vingtième place à avoir deux succès.

Denny Hamlin aura mené près de la moitié des tours avec 150 boucles sur les 301 passées en tête, mais cela n’aura pas suffit pour battre Kasey Kahne. Relégué au-delà du top-10 après le dernier arrêt de la course pour avoir pris quatre pneumatiques neufs contre deux à la majorité de ses adversaires, le pilote de la Toyota Camry n°11 a démontré qu’il avait la meilleure voiture en remontant tous ses adversaires un à un sauf Kahne. Il s’incline finalement de 2,738 secondes.


La Joe Gibbs Racing peut légitimement se montrée déçue puisque le poleman, Kyle Busch, a lui aussi perdu la course dans les stands, sans que cela soit entièrement de sa faute. Lors du premier arrêt le changeur de pneumatique avant a dû s’y reprendre à plusieurs fois pour fixer deux écrous côté droit. Résultat, alors qu’il était solidement en tête, Kyle Busch repartait au-delà de la vingtième place ! Lors du ravitaillement suivant le pilote de la Toyota n°18 s’arrêtera en dehors de son emplacement pour quelques centimètres et perdra là encore quelques précieuses secondes pour sa voiture au bon endroit.

Ne commettant aucune erreur, Kasey Kahne a alors hérité de la tête de l’épreuve à soixante-six tours du but et ne la laissera à aucun de ses adversaires, ce qui lui permet d’empocher son second succès cette saison après les Coca-Cola 600. Plus important il s’empare de la douzième place à soixante-six points du top-10 ainsi que de la première wild card.

Bien que parti à la faute dans l’avant-dernier tour de la course alors qu’il tentait de revenir sur le leader, Hamlin conserve sa deuxième place. Il devance Clint Bowyer, Dale Earnhardt Jr. et Brad Keselowsi pour le top-5, alors que Jeff Gordon, Jimmie Johnson, Kevin Harvick, Greg Biffle et Ryan Newman complètent le top-10.

Au classement général, Matt Kenseth, seulement treizième sur le Magic Mile conserve la tête, mais voit Earnhardt lui reprendre neuf points et revenir à seize unités. Greg Biffle et Jimmie Johnson restent eux aussi à la même place que précédemment alors que Denny Hamlin gagne deux positions, faisant ainsi son entrée dans le top-5.

Cette course n’a été neutralisée qu’à trois reprises, les deux premières fois pour débris, la dernière suite à l’explosion du moteur de la Chevrolet n°10 pilotée par David Reutimann.

La première division de la NASCAR va maintenant s’octroyer un week-end off, le dernier de la saison avant de revenir sur le célèbre Indianapolis Motor Speedway pour les Crown Royal le 29 juillet prochain.