Cette année, dans le but de réduire les coûts, l’IndyCar a mis en place une règle de limitation du nombre de moteurs. Ainsi chaque pilote dispose de cinq blocs et doit parcourir au moins 1850 miles avec le même moteur avant de le changer. Si une équipe est contrainte de remplacer un bloc V6 avant cette limite, le pilote est immédiatement pénalisé de dix places sur la grille de départ…

Depuis quelques courses, les grilles de départ sont donc fortement modifiées à la suite de ces pénalités, ce qui a pour conséquence de « perdre » les fans et les équipes elles-mêmes… C’est à la suite de cette observation que le quadruple champion IndyCar, Dario Franchitti, s’est exprimé afin d’assouplir cette règle :

« La seule modification que j’aimerais voir apparaître concerne l’explosion d’un moteur lors d’essais privés. Je ne pense pas que ce soit très juste. Nous n’avons qu’a utiliser des blocs différents lors des tests. Je me souviens de la fois où Scott [Dixon] et de nombreux autres pilotes ont cassé leurs moteur avant de recevoir une pénalité sur la grille pour la course suivante. En revanche, si vous cassez votre moteur aux essais ou en qualifs la règle reste identique. »

Franchitti a même reçu l’approbation d’autres pilotes comme Alex Tagliani ou Ryan Briscoe :

Alex Tagliani: « La règle existe pour essayer de contrôler les coûts. Je pense que si cette règle n’existait pas nous verrions beaucoup plus de moteurs changes et les coûts exploseraient. Cela dit Dario a raison. Nous devons faire des tests mais avec cette règle tout le monde a peur car s’il arrive quelque chose, on est pénalisé lors de la course suivante.« 

Ryan Briscoe: « Je pense que ça fonctionne plutôt bien. Nous avons certainement connu plus de pénalités que ce que nous espérions mais tout va s’arranger avec l’expérience. Je reste persuadé qu’il est bon de contrôler les coûts.« 

Ces critiques et avis ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd puisque Randy Bernard a déclaré à l’issue de la course d’Edmonton qu’il allait réfléchir à une amélioration de cette règle durant l’intersaison :  »Cela fait partie des choses à voir une fois la saison terminée. Nous allons discuter avec les motoristes et les équipes pour trouver une meilleure solution… s’il y en a une. »

Ce week-end les leaders du championnat ont d’ailleurs été victimes de cette règle puisque Ryan Hunter-Reay qui avait effectué la pole position s’est élancé onzième, Scott Dixon quatorzième et Will Power dix-septième…