La Nationwide, qui se rendait ces dernières années sur le Lucas Oil Raceway Park tout proche de l’Indianapolis Motor Speedway (IMS), va faire ses premiers tours de roues sur le mythique ovale de l’Indiana lors des Indy 250.

Pour une majorité de pilotes, ils n’ont jamais couru sur la piste de 2,5 miles aux neuf degrés de banking dans les virages (contre zéro dans les lignes droites). Les pilotes n’auront que peu de temps pour découvrir la piste avec deux séances d’essais jeudi avant les qualifications et la course le samedi.

Austin Dillon : « Cela va être sympa d’apprendre la piste. Nous n’aurons que peu de temps de roulage, et peut être que jeudi je pourrai faire un tour en pace car. Ça va être fun de rouler à Indy, dans un endroit aussi spécial. »

Ricky Stenhouse Jr : « Nous avons réalisé beaucoup de simulations afin d’essayer de trouver les meilleurs réglages possibles. Mais vous savez nous avons de longues sessions d’essais, comme au Michigan après le resurfaçage. Je suis sûr que nous aurons quelques trains de pneus supplémentaires afin de pouvoir vraiment rouler. »

Parmi les 45 engagés de cette semaine, 18 pilotes ont déjà couru sur cet ovale en NASCAR Sprint Cup. Des 18, certains sont particulièrement à suivre : Elliot Sadler (Chevrolet n°2 OneMain Financial), Kurt Busch (Chevrolet n°1 Hendrickcars.com), Kyle Busch (Toyota n°54 Monster Energy), Joey Logano (Toyota n°20 GameStop), Denny Hamlin (Toyota n°18 Sport Clips) ou encore Paul Menard (Chevrolet n°33 Menard’s), dernier vainqueur en date du Brickyard 400. Il ne faut pas oublier Sam Hornish Jr (Dodge n°12 Alliance Truck Parts), vainqueur en 2006 des 500 miles d’Indianapolis et auteur de trois départ en Cup (2008 à 2010) mais également Danica Patrick (Chevrolet n°7 GoDaddy.com) qui a sept participations à l’Indy 500, de 2005 à 2011.

Parmi les pilotes qui se battent pour le championnat, Ricky Stenhouse Jr. et Austin Dillon n’ont jamais couru à Indianapolis. Ils auront à cœur de bien figurer, de par l’évènement, mais aussi dans l’optique de reprendre des points à Elliott Sadler.

Austin Dillon : « Comme vous le savez, Indy est une piste prestigieuse et vous voulez faire ce qu’il fait pour être devant à la fin. Si nous faisons bien notre travail, nous seront là à la fin et nous ne devrions pas prendre plus de risques que les autres week-end. Notre plan c’est d’être là à la fin. »

Ricky Stenhouse Jr à propos d’une probable victoire : « Je pense que ce serait énorme. Je n’ai jamais roulé ici (sur l’IMS). Je suis déjà venu, mais pour en voir l’histoire, et j’y ai habité en 2007. Être le premier vainqueur de n’importe quelle course de Nationwide est vraiment cool, n’importe où, mais certainement plus ici à Indianapolis. Ce serait vraiment génial. »

Tous les pilotes ne partirons pas égaux à Indianapolis et il faut espérer que les deux sessions d’essais suffirons aux moins expérimentés à appréhender la piste et les réglages de leur voiture. Réponse samedi prochain, la course est annoncée à 4:30 p.m. soit 22h30 heures à Paris. Comme pour le reste de la saison, cet évènement est diffusé en France en direct sur Motors TV à partir de 22h30.