En prenant la tête de l’épreuve lors de la dernière relance en dépassant les deux pilotes de la Turner Motorsports alors leaders, Nelson Piquet Jr. et James Buescher, Joey Coulter a fait le plus dur. Le natif de Miami Springs en Floride n’a eu qu’à contrôler dans les derniers tours pour aller décrocher son premier succès dans une série nationale de la NASCAR.

Buescher a finalement coupé la ligne d’arrivée avec 1,224 seconde de retard et effectue une bonne opération au classement général, profitant notamment des déboires du leader, Timothy Peters parti en tête à queue dans le tunnel turn (Le virage n°2 – ndlr.) au tour 39. Le top-5 est complété par Piquet, Matt Crafton et Denny Hamlin, qui n’a jamais été dans le coup pour la victoire.


La Turner Motorsports semblait imbattable sur cette onzième épreuve de la saison de Truck Series tant ils ont dominé. Piquet a mené trente-trois des cinquante tours alors que Buescher, un temps en tête a récupéré un point de bonus pour avoir passé six boucles en tête.

La course a été neutralisée à trois reprises, une première fois lorsque Timothy George Jr. est allé brosser le mur dans le virage n°2 au tour 30. Lors de la relance Buescher prend la tête à son coéquipier, Piquet, ce dernier en profite alors pour faire le ménage dans le peloton en balançant Todd Bodine dans le muret intérieur à la sortie du virage n°1. Bodine, contraint à l’abandon est classé vingt-sixième.

Le top-10 de l’épreuve est complété par Ty Dillon, Parker Kligerman, John Wes Townley, Justin Lofton et Ross Chastain.

Au classement général Timothy Peters conserve la tête avec huit longueurs d’avance sur le rookie Ty Dillon. Buescher remonte à la troisième place avec dix-huit points de retard sur le leader, Justin Lofton est quatrième, trois points derrière le pilote de la Chevrolet n°31. Matt Crafton clôt le top-5 , à trente-trois points de Peters.