Peu importe la façon dont vous débutez ce qui compte c’est l’arrivée, voilà la pensée d’Elliott Sadler à l’issue des U.S. Cellular 250 disputés sur l’Iowa Speedway. Après avoir décroché sa troisième pole position de rang à Newton, Sadler a enfin réussi à gagner sur cette piste de 0,875 mile.

Sadler a dépassé Justin Allgaier à cinquante-huit tours de l’arrivée pour ne plus jamais être inquiété. Pour la première fois de sa carrière le pilote de la Richard Childress Racing signe au moins quatre victoires en une saison.

Sadler a hurlé de joie dans son casque lorsqu’il a franchi le drapeau à damier et a parlé de rédemption après l’incident d’Indianapolis lorsqu’il avait été pénalisé en fin de course pour avoir franchi la ligne de départ avant le leader lors d’une relance.


Elliott Sadler : « La semaine a été difficile. Nous pensions avoir gagné » la course de la semaine dernière. »

Sadler accentue son avance au championnat à dix-huit points sur son coéquipier Austin Dillon.

Dès le début de l’épreuve c’est Darrell Wallace Jr., qui effectuait son second départ en carrière dans cette catégorie, qui prend les rennes pour les trente-sept premières boucles avant de devoir céder le commandement à Dillon.

Elliott Sadler : « Je n’ai pas vraiment apprécié de ne pas mener le premier tour, mais ce n’est pas celui-là qui vous rapporte de l’argent. Je pense que mes relances lors du reste de la course ont été plutôt bonnes. »

La première neutralisation est intervenue au tour 50 suite à une décision de la NASCAR pour vérifier la détérioration des pneumatiques suite à une averse entre les essais et la course. Lors de la relance Sadler s’est alors porté quelques instants en tête avant que Dillon ne reprenne son bien.

Parti à la faute au tour 87, John Blankenship est à l’origine de la deuxième neutralisation de l’épreuve qui voit tous les leaders s’engouffrer dans la voie des stands pour ravitailler. Allgaier gagne cette bataille et prend la tête de l’épreuve.

Une troisième neutralisation pour débris ne changera pas l’ordre sur la piste malgré un ultime passage par la voie des stands.

Elliott Sadler : « J’ai mis du temps à dépasser Allgaier. Il savait où ma voiture était rapide. Il est parti en survirage à la sortie du virage n°4 et j’ai pu me glisser à l’intérieur. Une fois en tête je savais que nous étions en bonne position. »

Cette victoire est donc la seconde de la journée pour la Richard Childress Racing puisque quelques heures plus tôt Joey Coulter avait ouvert son compteur lors de l’épreuve de Truck Series sur le Pocono Raceway.

Richard Childress : « C’est super. Gagner deux courses en une journée, il faut espérer que nous pourrons faire le sweep demain avec une troisième victoire. Je ne pouvais pas être plus fier de lui. Elliott a fait ce qu’il fallait quand il le fallait. »

Allgaier, qui compte treize top-10 cette année, enregistre son meilleur résultat de la saison en terminant deuxième après avoir mené cent-un tours, un record pour lui.

Ricky Stenhouse Jr., vainqueur des trois dernières courses disputées en Iowa, n’a pu faire mieux que cinquième rencontrant notamment de gros problèmes d’adhérence. Sam Hornish Jr., troisième et Michael Annett, quatrième complètent le top-5 de cette épreuve.

Michael McDowell, Darrell Wallace Jr., Jason Leffler, Brett Moffitt et Ryan Blaney, qui effectuait sa première course pour la Penske Racing, sont classés de la sixième à la dixième place.

Une fois n’est pas coutume c’est Brad Sweet qui termine meilleur rookie de l’épreuve en douzième position. Il devance Johanna Long treizième. Austin Dillon n’est que quinzième alors que Cole Whitt pointe à la dix-neuvième place.