C’est à Pocono que la série de courses sans victoire de Jeff Gordon a pris fin. Le quadruple champion de la NASCAR Sprint Cup Series s’est imposé à l’occasion des Pennsylvania 400 en ayant mené huit tours, aucun sous drapeau vert !

La pluie était attendue sur le Pocono Raceway en ce dimanche et c’est elle qui a en partie offert la victoire à Gordon. Après avoir retardé le départ de l’épreuve de plus d’une heure, il s’est mis à pleuvoir peu avant le centième tour ce qui a forcé les officiels à sortir le drapeau rouge. La pluie s’intensifiant et l’ovale de la Pennsylvanie n’étant pas équipé de lumières pour rouler de nuit, les officiels n’ont eu d’autre choix que d’entériner le résultat de cette vingt-et-unième épreuve de la saison.


Si Jeff Gordon s’est imposé devant son coéquipier Kasey Kahne, dont le pneumatique arrière droit était crevé, ce sont les deux autres pilotes de la Hendrick Motorsports qui ont marqué cette épreuve. Dale Earnahrdt Jr. tout d’abord. Le leader du classement général s’est rapidement porté en tête avant de connaître un problème de transmission, perdant près de vingt tours dans les garages à la changer.

C’est ensuite Jimmie Johnson qui a pris le relais en tête menant près de la moitié des tours couverts (44 sur 99 – ndlr.), mais lors de l’ultime relance, alors qu’il était en tête il est parti en survirage à l’entrée du virage n°1 emmenant avec lui Matt Kenseth, le pilote de la Roush Fenway Racing allant taper le muret extérieur avant de se faire percuter par Denny Hamlin.

Brad Keselowski et Greg Biffle, placés sur la deuxième ligne lors de la relance n’ont pu profiter des problèmes des leaders, puisque Keselowski a perdu de nombreuses places en tentant de garder le contrôle de sa voiture alors que Biffle a lui aussi tapé le mur.

Gordon, sixième lors de la relance a parfaitement géré son accélération pour se placer à l’intérieur, devant Kahne, cinquième sous le drapeau vert, et ainsi éviter le grabuge devant lui.

Grâce à ce succès, son quatre-vingt-sixième en carrière, le pilote de la Chevrolet n°24 devient le plus victorieux sur l’ovale de Pocono avec six succès. En outre il se replace au classement général, où il est désormais treizième et détient la seconde wild card en vue d’une qualification pour les playoffs.

Le top-10 de cette épreuve est complété par Martin Truex Jr., Brad Keselowski, Tony Stewart, Ryan Newman, Carl Edwards, Clint Bowyer, Regan Smith et Marcos Ambrose.

Au classement général Earnhardt conserve les commandes avec 744 points. Le top-4 se tient en huit points, puisque Kenseth est à cinq longueurs, Biffle à six et Johnson à huit. Martin Truex Jr., Tony Stewart et Keselowski gagnent chacun deux places (Cinq, six et septièmes respectivement – ndlr.) alors que Hamlin, huitième et Kevin Harvick, neuvième, dégringolent de trois places. Clint Bowyer complète le top-10.