Faits :

Auteur d’une stratégie impeccable, Scott Dixon s’est imposé après avoir effectué un dépassement lors de son dernier arrêt aux stands sur Will Power. Le Néo-zélandais remporte sa quatrième victoire à Mid-Ohio – sa vingt-neuvième en carrière – et se replace idéalement au championnat. Leader durant les cinquante-sept premiers tours, Will Power pensait bien renouer avec la victoire sur le circuit de Mid-Ohio. Ce n’est que partie remise pour l’Australien qui a pu bénéficier des soucis de Ryan Hunter-Reay pour reprendre la tête du championnat.

La belle performance du week-end à mettre à l’actif de nos deux français Simon Pagenaud et Sébastien Bourdais qui se classent respectivement troisième et quatrième de la course. En lutte pour obtenir la dernière marche du podium lors des ultimes boucles, c’est finalement Pagenaud qui a su résister au Manceau, quadruple champion Champ Car. Ces deux hommes seront sans nul doute à surveiller à Sonoma le 26 août prochain. Une piste que les deux pilotes connaissent bien puisque Sébastien Bourdais avait terminé sixième l’année dernière alors que Simon Pagenaud avait participé à cette course en remplacement de Simona de Silvestro bloquée en Europe pour un problème avec son visa !

Grosse déception du côté des deux leaders du championnat avant cette course – Ryan Hunter-Reay et Helio Castroneves. Si le premier cité a connu un problème moteur durant la course qui l’obligea à abandonner, le second est parti très loin sur la grille suite à des qualifications ratées et une pénalité pour un changement de moteur (23ème. Ndlr) mais n’a jamais été en mesure de remonter dans le classement malgré une stratégie décalée. Hunter-Reay perd donc la tête du championnat pour cinq points face à Power alors que Castroneves voit Dixon se rapprocher dangereusement et le menacer pour la troisième position au classement général…

Enfin, signalons deux statistiques intéressantes. On commence avec Scott Dixon qui, grâce à son succès à Mid-Ohio, rejoint Rick Mears à la 10ème place des pilotes plus victorieux en IndyCar et entend bien rejoindre Bobby Unser et ses 35 victoires avant la fin de sa carrière ! Enfin, il est à noter qu’aucun drapeau jaune n’est venu perturber le déroulement de la course et ce pour la seconde épreuve consécutive après Edmonton. Cela n’était plus arrivé depuis 1987 et les courses de Laguna Seca (remportée par Bobby Rahal. Ndlr) et Miami-Tamiami Park (remportée par Michael Andretti. Ndlr) !

Au championnat Will Power mène avec 379 pts devant Ryan Hunter-Reay (374 pts), Helio Castroneves (353 pts) et Scott Dixon (351 pts). Simon Pagenaud s’empare de la sixième position (311 pts) devant Tony Kanaan (307 pts).

Déclarations :

Scott Dixon (1er) : « Je crois que j’ai eu de la chance d’avoir l’accès facile à mon stand contrairement à Will qui a dû me contourner. Si vous regardez le ralenti, j’étais dans mes marques bien avant lui et c’est comme cela que ça se passe parfois. Mes mécaniciens ont fait un travail fantastique dans les stands pour mon dernier arrêt. C’était un moment parfait. J’ai vingt-huit points de retard au championnat ce qui n’est pas beaucoup et les trois pistes que nous allons visiter maintenant peuvent nous permettre d’obtenir de bons résultats. Je croise les doigts et nous devons rester dans la course jusqu’au dernier virage du dernier tour. »

Will Power (2ème) : « Ces stands sont si serrés ici et Scott a pu bénéficier d’une entrée libre. C’était difficile pour le préposé au ravitaillement en essence car il a dû faire un pas en arrière pour éviter mon aileron avant lors que je suis arrivé. Je suis content d’être sur le podium et je suis sûr que nous allons nous imposer de nouveau afin que nous puissions tenter de décrocher le titre. »

Simon Pagenaud (3ème) : « Je ne pensais pas que Sébastien était si proche de moi lorsque j’ai plongé à l’intérieur. Heureusement il n’a pas pu terminer sa manoeuvre c’était juste mais c’est comme ça. J’ai dû économiser énormément de carburant en fin de course pour terminer l’épreuve. La voiture était très rapide en pneus tendres, c’était génial. Bravo à toute mon équipe, nous avons fait un grand pas en avant ce week-end et tout devrait bien se passer à Sonoma. »

Sébastien Bourdais (4ème) : « C’était une très bonne course, la voiture était vraiment rapide. La consommation était un point important aujourd’hui et je pense que nous aurions pu tenter de mettre moins d’essence lors des arrêts car à chaque fois que je passais au stands je pouvais faire plus de tours. Cependant vous ne voulez pas être pris au piège en cas de neutralisation en fin de course. Nous avions besoin de marquer de gros points et même si j’aurais aimé être sur le podium je me contente volontiers de cette quatrième place. »

James Hinchcliffe (5ème) : « C’était probablement la course la plus difficile de l’année puisque j’ai dû rouler à fond du début à la fin. J’effectuais des tours de qualification à chaque boucle ! Je suis content d’être remonté après ce qui s’est passé en qualifications. »

Dario Franchitti (17ème) : « C’était une journée difficile pour l’équipe… Bien-sûr je suis ravi que Scott ait pu s’imposer mais j’ai fais une erreur. J’ai mal apprécié la distance qui séparait mon aileron avant de l’arrière de la voiture d’Hinchcliffe. C’est de ma faute. Nous avions quelques problème de consommation aujourd’hui mais si je n’avais pas fait d’erreur, nous n’aurions pas fini si loin. »

Ryan Hunter-Reay (ab) : « Nous étions en bonne position à la mi-course puisque nous étions avec les leaders tout en économisant du carburant. Je pense que nous aurions pu viser la troisième position en fin de course. Mais le moteur a commencé à perdre de la puissance et nous avons dû abandonner. C’est décevant de commencer la course avec vingt-trois points d’avance et de repartir second du championnat mais nous allons nous rattraper. Il reste encore des courses et je pense que la bagarre pour le titre sera serrée. En revanche nous n’avons plus le droit de connaître des jours comme celui-ci. Je suis confiant et certain que nous nous battrons jusqu’au bout pour s’imposer. »