Au mois d’avril, les propriétaires d’écuries s’étaient élevés contre Randy Bernard notamment à cause du dépassement budgétaire infligé par l’arrivée de la nouvelle monoplace. Ce dernier avait répondu en annonçant qu’un groupe de travail serait composé afin de mettre en place des mesures visant à réduire les coûts.

Aujourd’hui nous avons appris que l’INDYCAR est en train de revoir sa politique d’essais privés pour la saison 2013. Cette saison, des écuries comme Chip Ganassi Racing ont cumulé plus de 75 jours de tests afin de déverminer la voiture, la comprendre, la mettre au point et la développer. Avec un coût à la journée de 50 000$, il est aisé de se représenter les sommes engagées dans ces tests en une saison.


Mais en 2013, le matériel sera en tout point identique (tout au plus les kits aéro feront leur apparition) et il est évident que les écuries n’auront plus besoin d’autant de jours d’essais pour comprendre leur matériel.

Ainsi à l’image de l’organisation en place en ALMS, l’idée serait d’ajouter un jour d’essais en semaine avant la tenue d’une épreuve du calendrier. Ceci en plus de réduire les coûts augmenterait la visibilité des voitures puisque à la fois une partie des médias et des spectateurs serait déjà présente sur la piste.

Ce système permettrait de réduire les coûts d’environ 50% et même si les grosses structures comme Ganassi et Penske ne sont pas favorables à ce genre de mesure, l’INDYCAR pourra compter sur le soutien de plus des trois-quarts de ses écuries qui doivent toutes surveiller de près leurs finances.