Le 21 août dernier, l’INDYCAR a organisé une première séance de tests sur l’Auto Club Speedway afin de définir les grandes lignes du package aérodynamique qui sera utilisé le 15 septembre pour la dernière course de la saison, les MAV TV 500 INDYCAR World Championships at Auto Club Speedway.

Etaient présents Josef Newgarden (Sarah Fisher Hartman Racing), Simon Pagenaud (Schmidt Hamilton Motorsports) et Takuma Sato ( Rahal-Letterman Lanigan Racing). Tous ont entamé la session avec le package dernièrement utilisé à Indianapolis, la seule différence étant l’absence de réglette sur l’aileron arrière.


D’après Will Phillips, Vice-Président de la Technologie de l’INDYCAR : « Aucun pilote n’a pu rouler à fond ce matin. Il faisait plutôt chaud et il y avait pas mal de vent durant l’après-midi donc les conditions étaient difficiles (…). Du point de vue des pilotes, les conditions étaient peut-être trop dures et un peu plus d’appui était nécessaire.« 

« Dans l’après-midi, j’ai demandé aux pilotes s’ils voulaient ajouter une réglette au package. Ceux qui l’ont utilisé ont ressenti un comportement similaire à celui vu lors de la course du Texas. Au fur et à mesure que la piste gagnait en adhérence et se nettoyait, ils pouvaient potentiellement rouler à fond pendant quelques tours, et ensuite, l’usure des pneus et les turbulences ont enlevé cette possibilité, ce qui semble similaire à ce qui s’est produit au Texas.« 

Phillips et son équipe technique solliciteront à nouveau les écuries lors d’une séance de développement organisée par l’INDYCAR le 6 septembre puis le 12 septembre où 17 voitures essaieront la configuration ovale en prélude de la course qui aura lieu le 15 septembre en fin d’après-midi.

Du côté des pilotes, Pagenaud se sent confiant et s’attend à voir une épreuve disputée : « Je me sens vraiment bien cette année avec la configuration ovale. La compétition a été exceptionnelle toute l’année. La séance a été un peu difficile je dois dire. Avec un peu plus d’appui, je suis certain que nous pourrions offrir un bon spectacle.« 

Quant à Takuma Sato, le revêtement de la piste offre lui aussi son lot de difficultés ce qui devrait garantir du spectacle pour les spectateurs et du travail pour les pilotes dans leur cockpit.

« C’est plutôt bosselé dans les virages et les quatre courbes sont différentes ce qui nous met au défi. Nous avons beaucoup appris et fait de gros progrès. C’était un bon début et une journée productive.«