Décidément les débuts de Baltimore en IndyCar ne sont pas faciles. L’année dernière les officiels avaient dû faire face aux critiques après l’installation d’une chicane dénaturant la ligne droite des stands ainsi qu’à un commissaire roulant à contresens lors du tour de formation.

Cette année, l’INDYCAR avait annoncé la suppression de la tant décriée chicane. Mais alors que les pilotes évoluaient en piste lors de cette première séance d’essais libres, il est apparu que ces derniers ressemblaient davantage à leurs collègues rallymen qu’à des pilotes de monoplaces tant leurs voitures décollaient dans la ligne droite des stands.


Et pour cause. Des rails de tram traversent la ligne droite et font office de véritable tremplin. Simon Pagenaud en a malheureusement fait les frais lorsque ses roues avant ont décollé de 60cm de la piste et sont retombées lourdement sur l’asphalte, lui provoquant de grosses douleurs dans la colonne vertébrale et dans la nuque (le même genre d’incident qui avait éloigné Justin Wilson des circuits la saison dernière à Mid-Ohio).

Devant cette situation, Beaux Barfield, le Président de la Compétition de l’INDYCAR a présenté le drapeau rouge et a demandé aux pilotes de s’exprimer sur ce problème. Il en est ressorti qu’une seule trajectoire était possible à cet endroit et qu’en cas d’erreur de pilotage, la sanction serait terrible. Afin de pallier à ce problème, les officiels vont installer cet après-midi pour la deuxième séance d’essais libres une chicane faite de mur de pneus et cette nuit, une chicane « droite-gauche » en béton sera construite pour le reste du week-end.

Voici les explications de Barfield :
« L’année dernière, je sais que des tests non-officiels ont été pratiqués. Lorsque les pilotes avaient des tours clairs, ils les ont envoyé tout droit à travers la chicane. Le retour des pilotes qui avaient essayé cela était que nous devrions revenir sans la chicane. C’est ce que nous avons fait et immédiatement après avoir envoyé les voitures en piste, nous avons constaté que ce n’était pas faisable.« 

Avant l’interruption, Marco Andretti était le plus rapide devant Rubens Barrichello.