La « piste » de Baltimore avait aisément décroché l’an dernier la palme de circuit de le plus ridicule de la saison ALMS. Impression malheureusement amplement confirmée cette année.

La course a été décidée par les chicanes d’une part, et par les errements mécaniques des équipes P1 d’autre part. Le Level 5 Motorsports en a profité pour signer un beau doublé au classement général, devant Ryan Dalziel et Alex Popow, vainqueurs en LMPC. La première P1, celle de Michael Marsal et d’Eric Lux, n’occupe que la treizième place au général, ce qui n’empêchait pas les deux jeunots de jubiler à l’arrivée.

Dans un monde idéal, la victoire aurait dû tomber dans l’escarcelle du Conquest Racing, mais une pénalité fort discutable pour un accrochage – pour être exact, appelons ça un frottement – de Heinemeier-Hansson sur Scott Tucker. Une minute de pénalité pour cela, c’est particulièrement cher payé…

Wolf Henzler et Bryan Sellers (Falken) ont remporté la catégorie GT au terme d’une course processionnelle, le top 3 n’ayant évolué qu’au gré des pénalités et touchettes des précédents leaders (la BMW de Bill Auberlen et la Corvette d’Antonio Garcia).

Tout ce beau monde devrait se retrouver l’année prochaine à Baltimore, malheureusement. Pour l’horizon 2014, on n’en sait rien encore, mais il est certain que des courses comme cela ne mettent pas l’ALMS en position de force au moment d’entamer des négociations en vue d’un rapprochement avec la Grand-Am.