Le soleil était attendu lors de cette étape ibérique mais, absent du rendez-vous, des averses ont accueilli les concurrents…

DIVISION OPEN : JAVIER VILLA BRILLE à DOMICILE

Preuve de la domination de l’ancien pilote WTCC, c’est avec 5/10e de seconde d’avance qu’il a devancé son compatriote Ander Vilarino (#2 TFT-Banco Santander). Ce dernier, en pointant dans le peloton de tête, a assuré l’essentiel dans l’optique de défendre son leadership. Romain Fournillier (#11 Over Drive-McDonald’s), poleman à Tours Speedway, poursuit sur sa lancée en s’invitant sur la deuxième ligne aux côtés de Antoine Lioen (#5 Rapido Racing), 4e. Romain Iannetta complète ensuite le top 5 devant Romain Thiévin, actuel 2e au championnat mais qui avait misé sur des réglages pour une piste un peu plus humide, Olivier Pernaut (#88 OrhèsCompétition), Bruno Cosin (#55 Pole Position 81), meilleur Challenger, Carole Perrin (#42 Autosport 42) et Willy Boucenna (#17 Pole Position 81).


Au sortir d’essais libres disputés sous une pluie battante, qui ont vu les concurrents aborder ces séances avec prudence, les qualifications se sont déroulées sur une piste grasse-humide. La piste s’asséchant légèrement tout au long des 15 minutes de la séance, les concurrents ayant opté pour des réglages « pluie » sont peu à peu rentrés dans le rang. Javier Villa (#64 Gonneau Racing), qui a patiemment attendu son heure, est passé à l’offensive dans les cinq dernières minutes et amélioré par deux fois son chrono pour décrocher sa première pole 2012. « Après quelques déconvenues avant l’été, il était important d’arriver ici bien préparé, » confie le pilote des Asturies. « C’est mon circuit à domicile, j’aime la piste et j’y ai un bon feeling. La journée a été assez spéciale car il a beaucoup plu ce matin et il a été difficile d’avancer sur le set-up. La qualifications a donc été une loterie car nous n’avions pas roulé dans ces conditions. »

DIVISION OPEN : DEUXIèME POLE POUR ESCALLIER

En l’absence du leader Vincent Gonneau (#15 Gonneau Racing), contraint de regarder la qualifications depuis les stands à cause d’un soucis mécanique, Simon Escallier (#19 Scorpus Racing), le pilote qui lui donne le plus de fil à retordre, a décroché sa deuxième pole après Nogaro en début de saison. « Satisfait du résultat sur ce circuit que je ne connaissais pas. Je découvrais tout, et même le pays, » s’amuse-t-il. « Ça redonne du baume au cœur à tout le monde au sein du team et on verra de quoi demain sera fait ! » En signant le deuxième chrono, Tanguy Ide (#44 Orhès Compétition), dauphin de Gonneau au championnat, tentera de tirer le meilleur parti de la position de départ de son rival pour combler une partie de son retard.

Il a devancé un nouveau venu, le Mexicain Diego Duez (#64 Gonneau Racing), Joaquin Gabarron (#5 Rapido Racing), premier Gentleman, et Alain Grand (#11 Over Drive-McDonald’s), 2e ex-aequo au championnat avec Ide, par ailleurs meilleur Legend. Enfin, Philippe Marie (#88 Orhès Compétition), Léonard Vernet (#22 Over Drive), Vito Rodrigues (#33 Over Drive), la jeune féminine espagnole Zihara Esteban (#42 Autosport 42) et Franck Violas (#28 RDV Compétition) ferment le top 10.