Un rendez-vous historique puisqu’au terme de ce meeting où tout reste à jouer dans toutes les catégories, les lauréats inaugureront le palmarès de la NASCAR européenne. Dans le cadre du FIA European Truck Racing, les héros de l’EURO-RACECAR NASCAR vont tout donner pour décrocher les lauriers !


Avec 192 points restant à distribuer, ils sont mathématiquement 12 pilotes, En Elite, à pouvoir encore prétendre remporter le premier titre de l’histoire de l’EURO-RACECAR NASCAR Touring Series ! Leader depuis la première manche à Nogaro, victorieux à six reprises, Ander Vilarino (#2 TFT-Banco Santander) dispose d’une avance de 58 points sur son actuel dauphin, Romain Thiévin (#99 Still Racing-Exotics Racing). Meilleur performer lors de chaque meeting, l’Espagnol n’est pas dans une situation où s’imposer est impératif. Cet objectif est cependant celui de son rival qui n’a pas encore goûté aux joies de Victory Lane cette saison. Au contraire de Javier Villa (#64 Gonneau Racing), victorieux à Brands Hatch, leader du classement Junior, distant de 72 points et qui a démontré sa compétitivité sur tous les circuits visités.

Quatrième au classement, Antoine Lioen (#5 Rapido Racing) a prouvé sa régularité et, à défaut de prétendre coiffer la couronne malgré son retard de 90 points, il se verraitbien terminer sur le podium d’une course, voire du championnat. Un objectif réalisable pour l’ensemble des occupants du top 10 qui ont déjà goûté, qui à la victoire, qui au podium, qui au top 5, et qui sont regroupés en 42 points !Wilfried Boucenna (#17 Pole Position 81), 5e, devance ainsi Romain Iannetta (#25 Orhès Compétition), Freddy Nordström (#44 Orhès Compétition),Romain Fournillier (#11 Over Drive-McDonald’s), Anthony Garbarino (#96 TFT-Alpes Carrelage) et Carole Perrin (#42 Autosport 42). Aux portes du top 10, enfin, Stéphane Jaggi (#22 Over Drive-Moser Vernet) et Bruno Cosin (#55 Pole Position 81) sont à égalité, à 182 points du leader. Leur objectif d’intégrer le top 10 final sera complété par leur volonté de remporter le Challenger Trophy pour lequel ils sont en concurrence avec Nathalie Maillet (#46 Racing Club Partner) et Stéphane Sabates (#100 Still Racing-Convergence).

En division Open, la précédente épreuve à Valencia, a démontré qu’aucune position n’était figée. Depuis l’issue du dénouement espagnol, ils sont en effet 16 concurrents, de Tanguy Ide (#44 Orhès Compétition) à Jérôme Laurin (#55 Pole Position 81, -148 points), à pouvoir décrocher le gros lot. S’il ne s’est pas encore imposé, le leader a fait montre d’une impressionnante régularité, se classant à 9 reprises dans le top 10, dont 7 dans le top 5. Simon Escallier (#29 Scorpus Racing), ne compte que 10 unités de retard et reste sur une dynamique positive, en particulier à Valencia où il a arraché la pole position et les deux victoires. Alain Grand (#11 Over Drive-McDonald’s), leader du Legend Trophy, a, comme Ide, fait de la régularité son credo, ayant accroché 8 top 10 donc 5 top 5. Quant à VincentGonneau (#15 Gonneau Racing), meilleur performer de la saison régulière avec trois victoires, malheureux en Espagne, il tentera le tout pour le tout pour retrouver le sommet.

Joaquin Gabarron (#5 Rapido Racing), enfin, ferme le top 5 et mène le Gentleman Trophy que lui disputent Gérald Cormon (#25 Orhès Compétition), Philippe Marie (#88 Orhès Compétition) et David Perisset (#99 Still Racing-Exotics Racing), ses poursuivants directs au classement. Dans un tel contexte, c’est certain, il faudra attendre les tous derniers mètres des dernières courses pour connaître le dénouement de cettepremière saison historique de l’EURO-RACECAR NASCAR Touring Series !