Actuellement pilote officiel HRT en F1, Karthikeyan se pose actuellement des questions sur son avenir. Agé de 35 ans, le pilote indien a été le premier représentant de sa nation à s’engager en F1 (en 2005 avec Jordan. Ndlr) mais actuellement au volant de sa modeste HRT, Karthikeyan est plutôt abonné aux places en fond de peloton…

Avec l’arrivée de Rubens Barrichello en IndyCar cette année, la passerelle entre les deux championnat s’est recrée. L’occasion pour les observateurs de constater que le niveau du championnat majeur de monoplace aux Etats-Unis était effectivement très relevé. Mais est-ce véritablement une opportunité envisageable à court-terme pour Narain Karthikeyan ?

“Nous n’avons pas encore pris de décision pour l’avenir mais j’ai plusieurs amis qui roulent en IndyCar. Une fois que la saison de Formule 1 sera terminée nous nous pencherons sur nos options.”

Fort d’une riche expérience dans de nombreux championnats – Formule 1, A1GP, Endurance ou même NASCAR Camping World Truck Series… – l’Indien pourrait avoir une chance de bien figurer dans le peloton de l’IndyCar. Rappelons nous que Narain Karthikeyan a déjà pu participer à une séance d’essais sur ovale, en octobre 2004, au volant d’une monoplace de l’équipe d’Eddie Cheever. A cette occasion il avait impressionné l’ingénieur Iain Watt par “son envie d’apprendre et de progresser à chaque tour”.

Il est a noter que les managers du pilote indien ont déjà ou vont bientôt rencontrer différents propriétaires d’équipes pour discuter des possibilités qui pourraient exister à l’avenir. La couverture médiatique de l’IndyCar en Inde étant déjà importante puisque 34 Millions de personnes ont pu suivre les courses de la saison 2012 via ESPN International.

Certes Narain Karthikeyan semble intéressé par l’exposition médiatique offerte par la F1 mais les performances qu’il réalise ne lui procure pas énormément de satisfaction à l’heure actuelle : “En F1 je suis en fond de classement mais en IndyCar avec une équipe de milieu de tableau je pense que je pourrais être plus compétitif.”

Mais pour franchir le pas, l’Indien aura besoin de soutien tant financier que familial… “Je sais que l’IndyCar est un championnat compétitif. Ma décision va dépendre de moi mais aussi de ma famille qui devra m’autoriser à aller aux Etats-Unis.” Avec un budget de quatre à six millions de dollars, Karthikeyan est conscient que la facture sera largement moins salée Outre-Atlantique qu’en F1. D’ailleurs, l’Indien avait déjà pu compter, en 2010, sur ses fidèles investisseurs pour décrocher un volant en NASCAR Camping World Truck Series afin de faire ses armes sur les circuits ovales.

Il est encore un peu tôt pour connaître la décision que va prendre Narain Karthikeyan mais comme il le précise : “on va bien voir, tout reste possible”…