En l’absence d’Audi et de Peugeot, qui ont trusté les victoires au Petit Le Mans depuis 2002, la lutte pour la victoire dans l’édition 2011 s’annonçait très ouverte entre le Rebellion Racing et les équipes ALMS Muscle Milk et Dyson Racing.

De lutte, il n’y en eu en fait qu’au début de la course, avec un Lucas Luhr accroché aux basques de Neel Jani pendant le premier relais. Mais un accrochage avec la Porsche GTC de Peter LeSaffre (celui-là même qui avait déjà fait décoller la Deltawing lors des essais) envoyait le pilote allemand dans le mur. L’équipe Muscle Milk perdait plus d’une heure aux stands pour réparer les dégâts.

La Lola Dyson rencontrant quant à elle des petits soucis électriques, la Lola-Toyota Rebellion avait dès lors la voie libre. Andrea Belicchi, Neel Jani et Nicolas Prost s’imposent donc avec trois tours d’avance et offrent à leur équipe sa plus grande victoire à ce jour.

L’équipe Muscle Milk ne rentre cependant pas bredouille puisque sa 33ème place à l’arrivée est suffisante pour assurer le titre ALMS à Lucas Luhr et Klaus Graf.

La course des LMP2 s’est résumée à un duel entre le Conquest Racing et le Level 5 Motorsport, jusqu’à ce qu’une crevaison et une pénalité fassent pencher la balance en faveur de l’équipe de Scott Tucker. L’homme d’affaires américain et Christophe Bouchut décrochent ainsi le titre ALMS en LMP2. Pas de regret pour le Conquest Racing et Eric Bachelart, leur Morgan étant de toute façon déclassée après l’arrivée pour ne pas avoir respecté les temps de conduite.

Dario et Marino Franchitti terminent troisièmes au classement général sur la deuxième HPD Level 5, après avoir devancé leurs équipiers une bonne partie de la course.

En GT, la victoire est revenue à l’outsider Extreme Speed et sa Ferrari 458 pilotée par Scott Sharp, Johannes Van Overbeek et Toni Vilander. Une belle récompense pour cette équipe, qui a su contenir la Corvette n°3 (trente secondes d’écart entre les deux sur la ligne d’arrivée).

Ryan Dalziel et Alex Popow (associés à Mark Wilkins) ont cloturé leur excellente saison 2012 par une nouvelle victoire en LMPC, et Henrique Cisneros/Mario Farnbacher/Kuba Giermaziak s’imposent en GTC.

Signalons pour finir l’excellent prestation de la Deltawing qui décroche une superbe cinquième place finale pour la deuxième course de sa carrière. Gunnar Jeannette et Lucas Ordonez ne finissent qu’à trois tours des vainqueurs du LMP2 (et à six tours au classement général).