Matt Kenseth, Jeff Gordon, Carl Edwards, Mark Martin ou encore Denny Hamlin ont ce point commun de n’avoir jamais réussi à battre Jimmie Johnson lorsqu’ils étaient en lute pour le titre de champion. Cette année c’est Brad Keselowski qui semble le mieux armé.

Avec sept points d’avance sur Johnson à quatre courses du but le pilote de la Penske Racing dispose d’une courte avance. Martinsville représente le point noir de Keselowski en cette fin de Chase. Le pilote Dodge devra y limiter la perte de points s’il veut rester dans la course au sacre.


Coéquipier de Johnson à la Hendrick Motorsports Gordon voit plutôt Keselowski aller décrocher le titre. S’il n’exclut pas Hamlin de la course, il estime que ce dernier doit très vite retrouver le brin de réussite qui fait les champions.

Jeff Gordon : « La pression est sur Brad, mais il ne fait pas partie des gars qui craquent sous la pression. De mon point de vue sa performance du week-end dernier est tout aussi impressionnante que celle de Johnson. Il avait une mauvaise voiture et a réussi à conserver son avance au championnat. »

Cependant, le quadruple champion de la NASCAR met en garde Keselowski, celui-ci ne doit pas répéter sa course du Kansas sous peine de dire un adieu définitif au titre de champion 2012.

Jeff Gordon : « Si vous venez à vous battre avec l’équipe de Johnson, vous devez élever votre niveau de performance. Ils ont eu la performance cette année, mais pour une raison ils ne l’ont pas eue au Kansas. Je pense qu’il est dur de ne pas dire Johnson, mais de mon point de vue tout se passe bien pour Brad. »

Lors des quatre derniers mois de compétition, il y a eu seize courses de disputées, à douze reprises Keselowski s’est classé devant Johnson.

Jeff Gordon : « Il n’y a pas vraiment de surprise avec Jimmie. Il est dans une position confortable quand il mène le championnat, mais est également redoutable lorsqu’il chasse ce qui le rend vraiment dangereux. Keselowski a beaucoup appris depuis l’an dernier. C’est un week-end crucial pour lui, car Martinsville n’est pas sa tasse de thé, mais il est capable de progresser. Ce sera intéressant à voir. »

Avec sept succès à Martinsville, mais aucun depuis 2005, Gordon est le pilote en activité avec le plus de victoire sur le plus petit ovale inscrit au calendrier. Il pourrait donc être l’arbitre de luxe pour la victoire dimanche soir.