Samedi soir, lors des Kroger 200 sur le Martinsville Speedway en NASCAR Camping World Truck Series, Denny Hamlin est allé cherche la victoire avec les forceps et une attaque bien musclée sur le leader à 8 tours de la fin de course, Matt Crafton.

Avec cette manœuvre, Denny Hamlin garde son titre puisqu’il avait remporté cette même course l’année dernière dans le Truck n°18, toujours à la Kyle Busch Motorsports.

Après le passage sous le drapeau à damier, Matt Crafton, qui pilote le Truck Zecol/Menards n°88 de la ThorSport Racing, n’a pas hésité à se plaindre auprès du pilote de la Joe Gibbs Racing en NASCAR Sprint Cup sur la piste assorti d’une petite explication dans la pit-lane.

Les derniers tours de la course en vidéo ici.

Denny Hamlin : « A quoi s’attendait-il ? Lorsque vous menez la course à quelques tours de l’arrivée, vous devez vous attendre à cela. Vous ne pouvez pas l’envoyer dans le mur – c’est plus que limite – mais le pousser hors de la trajectoire est le protocole habituel sur ce type de circuit. »

Matt Crafton a appelé ce dépassement « an unjustified bulldozer move ». Après ce fameux dépassement qui l’a placé sur la trajectoire extérieure, il a perdu deux positions supplémentaires au profil de Nelson Piquet Jr et Joey Coulter.

Matt Crafton : « Si vous voulez appeler ça un dépassement – c’est juste dégager quelqu’un. Courir à l’arrière de quelqu’un, cela n’enlève rien. Tout le monde peut le faire. Je n’ai pas fait chauffer suffisamment mes pneus lors du restant. Je l’admets. Je n’avais pas bien fait chauffer mes pneus, mais je ne lui suis pas rentré dedans. »

Ce dépassement n’est qu’un fait de course, et assez loin d’une attaque suicide comme l’a réalisée Clint Bowyer en début d’année sur cette piste en Sprint Cup. L’agressivité est de mise à Martinsville, qui plus est en Truck Series qui produit un mélange de pilotes des divisions supérieures, de jeunes aux dents longues ainsi que de vétérans qui ont encore un bon coup de volant.

Il faut avouer que pour le pilote régulier de la Truck Series la défaite est amère. Il n’a toujours pas réussi à s’imposer cette année, malgré 8 top5 et 13 top10 en 19 départs. Il a pour meilleur résultat deux deuxièmes places au Texas et à Las Vegas.