Johnny Sauter a pris l’avantage sur Parker Kligerman à dix boucles du but pour décrocher sa seconde victoire de la saison en NASCAR Camping World Truck Series, la première ayant été signée sur le Texsa Motor Speedway au mois de juin.

Kligerman a coupé la ligné d’arrivée en deuxième position à 2,199 secondes du vainqueur alors que le poleman, Nelson Piquet Jr. s’est emparé de la troisième place après avoir mené le plus grand nombre de tours. Kyle Busch est quatrième devant Ty Dillon, qui reprend six points au leader du championnat, James Buescher, simplement onzième.


Sauter s’est emparé de la tête de l’épreuve au centième tour et s’est très rapidement construit un matelas de trois secondes d’avance avant que la tenue de route de son truck ne se détériore. Fort heureusement pour le futur vainqueur de l’épreuve un cycle d’arrêts sous drapeau vert débutait au tour 113.

En s’imposant ce vendredi soir, Sauter est devenu le troisième pilote à réaliser le sweep sur le Texas Motor Speedway. Ron Hornaday une fois et Brendan Gaughan à deux reprises étant les deux autres pilotes à signer pareil exploit.

Ce succès est le plus rapide de la série sur cette piste à la vitesse moyenne de 154,737 mph, il faut signaler que l’épreuve n’a connu que deux neutralisations pour huit tours derrière la voiture de sécurité. Les 78 derniers tours ont été couverts sans le moindre drapeau jaune.

À l’issue de la séquence d’arrêt sous drapeau vert c’est Parker Kligerman qui est ressorti en tête avec plus de trois secondes d’avance, l’ancien pilote Penske ayant choisi de ne prendre que deux pneumatiques neufs. Sur la distance les quatre gommes fraîches de Sauter ont fait la différence.

Johnny Sauter : « J’étais vraiment loin de lui à la sortie des stands et je me suis dit que c’était mort, mais à la radio ils m’ont dit que j’étais deux, trois, quatre dixièmes par tour plus rapide que lui. Ce n’était qu’une question de temps. Quand je suis revenu sur lui je savais que j’avais tout le temps nécessaire pour le passer. »

Si Ched Kendrick, le chef d’équipe de Parker Kligerman, a choisi de prendre deux pneumatiques lorsque le truck n°7 était dans la voie des stands, l’ordre n’a pas été compris de tous, notamment du jack man qui a levé le truck sur le côté gauche avant de se raviser, faisant ainsi perdre quelques précieuses secondes à Kligerman.

Parker Kligerman : « Il y a eu une erreur de communication. Notre jack man n’a pas entendu le message. Cela nous a fait perdre environ quatre secondes ce qui nous aurait fait gagné la course, mais nous gagnons et perdons ensemble. »

Le leader du classement général a connu une course difficile. Vainqueur de quatre épreuves cette année sur les ovales intermédiaires, James Buescher faisait figure de favori lors de cette course à domicile, mais une vibration lors de la relance du tour 70 le contraint à la prudence. Il termine finalement onzième et dernier pilote dans le tour du vainqueur et conserve la tête du championnat à deux épreuves du terme de la saison.