Déjà auteur de la pole position Logano a dominé les Gret Clips 200 en NASCAR Nationwide Series sur le Phoenix International Raceway battant sous le drapeau à damier la nouvelle recrue de la Joe Gibbs Racing, le champion 2003, Brian Vickers. Logano signe son neuvième succès de la saison en vingt-et-un départs, son premier à Phoenix et son dix-huitième en carrière.

La course s’est terminée sous le régime du green-white-checkered-flag suite à l’accident d’Elliott Sadler. L’épreuve à finalement compté 204 tours.


Le champion en titre de la Nationwide a pris la troisième place et accroît son avance à 20 points sur Sadler qui n’a pu faire mieux que vingt-deuxième.

Pour la seconde année consécutive Sadler perd pratiquement toutes ses chances d’être champion à Phoenix. Alors qu’il approchait du drapeau blanc en douzième position, le pilote de la Richard Childress Racing est venu percuter Cole Whitt avant que Brendan Gaughan ne le percute et lui arrache le pare-choc avant.

La NASCAR a alors sorti le drapeau rouge pour nettoyer la piste, avant de relancer les pilotes. Sadler a perdu un tour dans les stands le temps de réparer. Plus tôt dans la journée Sadler avait déjà commis une première bévue en se crashant lors des qualifications le contraignant à utiliser sa voiture de réserve ainsi qu’à partir du fond de grille.

Elliott Sadler : « Tout est de ma faute. J’ai mis mon équipe dans l’embarras en me qualifiant de la sorte. Nous avons travaillé autant que nous avons pu sur cette voiture. J’étais survireur et j’ai fini dans la 88. »

La neutralisation causée par Sadler a interrompue une féroce bataille entre Logano et Vickers pour la victoire.

Joey Logano : « Il a plongé à l’intérieur puis j’ai croisé en sortie. Brian a fait du super travail. C’était une sacré course. »

Parti de l’arrière du peloton Sadler a passé le début de course à remonter. Lors de la deuxième neutralisation, survenue au tour 32, il était en deuxième position. Lors du troisième drapeau jaune, au tour 71 pour un tête à queue de Blankenship, Sadler est ressorti des stands en huitième position en ne changeant que les pneumatiques extérieurs.

Tout au long de la course Sadler n’a jamais semblé en mesure de battre Ricky Stenhouse Jr. à la régulière. Le week-end prochain, Stenhouse peut se contenter d’une seizième place pour être titré. Malgré son avance de vingt points le leader du classement général reste prudent.

Ricky Stenhouse Jr. : « Nous avons pris vingt points en une course, mais ce n’est pas fini. Ce sera difficile car je n’aurais pas à pousser comme j’aime le faire. J’aime gagner des courses, mais ce sera un savant mélange entre les deux. »

La victoire de Joey Logano permet à la n°18 de conforter sa place en tête du classement des propriétaires avec 33 points d’avance sur la n°6. La Joe Gibbs Racing peut se contenter d’une vingt-huitième place pour remporter ce titre.