En pleine tourmente cette semaine depuis la révélation d’un contrat signé avec la Stewart-Haas Racing Kevin Harvick a répondu de la meilleure des façons sur la piste en remportant les AdvoCare 500 sur le Phoenix International Raceway. Le pilote de la Richard childress Racing n’a mené que quinze tours, mais les bons puisque ce sont les derniers.

Après avoir terminé en tête de toutes les séances d’essais Kyle Busch faisait figure de grand favori à Phoenix, mais le pilote de la Joe Gibbs Racing, après avoir mené 237 des 319 tours n’a rien pu faire face à Kevin Harvick qui s’est emparé de la tête avec autorité lors d’un restart. Busch a même dû céder face à Denny Hamlin dans les derniers mètres pour la deuxième place.


Kasey Kahne et Ryan Newman complètent le top-5 alors que Brad Keselowski, Greg Biffle, Kurt Busch, Paul Menard et Mark Martin sont dans les dix premiers.

Brad Keselowski a donc fait la bonne opération de la journée puisque Jimmie Johnson est parti dans le mur au tour 238 après une faiblesse dans son pneumatique avant droit engendré par une surchauffe de ses freins. Le pilote de la Hendrick Motorsports est resté de nombreuses minutes dans les garages pour réparer. Il se classe finalement trente-deuxième et se retrouve désormais à vingt points de Keselowski avant la grande finale de Miami. Johnson et Keselowski sont les deux seuls à pouvoir être sacrés.

Alors que Jeff Gordon et Clint Bowyer étaient à la lutte pour une place dans le top-10 à six tours de l’arrivée, le pilote de la Michael Waltrip Racing est remonté sur Gordon le tassant dans le mur. Gordon est alors resté sur la piste à un rythme peu soutenu pour attendre Bowyer et l’envoyer dans le mur quelques instants avant que la NASCAR ne sorte le drapeau jaune. L’incident a également impliqué Joey Logano et Aric Almirola.

S’en est alors suivi une mêlée dans les garages entre les mécaniciens des deux camps, les officiels essayant de les séparer. Bowyer est alors sorti de sa voiture et a piqué un sprint pour aller mettre son point dans la figure de Gordon, sans succès. La police du comté a même été appelée en renfort pour escorter Jeff Gordon au bureau des officiels !

Tout le monde pensait alors que la tension allait retomber et que la fin de course allait être plus calme, mais c’était se tromper lourdement que de penser cela. À l’approche du drapeau blanc Danica Patrick va fracasser sa Chevrolet n°10 dans le mur extérieur bien aidée par une poussette de Jeff Burton, mais le drapeau jaune ne sort pas. La pilote de la Stewart-Haas Racing traverse alors toute la piste pour terminer au ralenti.

La Chevrolet n°10 répend beaucoup de fluide ce qui fera glisser nombre de pilotes dans la ligne droite dont Paul Menard et Kurt Busch qui viendront s’empaler dans la voiture en perdition de Danica Patrick. Keselowski, lui aussi impliqué dans ce dernier tour tumultueux a réussi à garder sa voiture en ligne pour franchir la ligne en sixième position.