En 2009 lorsque Keselowski sait qu’il va passer de la JR Motorsports à la Penske Racing en Nationwide il se cherche un chef d’équipe. Au mois d’août lors de la venue de la NASCAR au Michigan Keselowski va trouver Wolfe pour lui proposer une association à la Penske, mais ce dernier refuse.

Brad Keselowski : « J’ai eu une conversation avec lui en août 2009. Je lui ai demandé s’il voulait devenir mon chef d’équipe. Il m’a regardé dans le blanc des yeux et m’a répondu ‘Non je ne veux pas de ça.’. J’ai alors pensé que c’était dû au fait que j’avais envoyé sa voiture dans le mur quelques semaines plus tôt, mais il m’a dit qu’il avait déjà quelque chose. »


Avec le recul Wolfe admet aujourd’hui qu’il avait quelque chose contre Keselowski après que ce dernier a sorti son pilote Scott Lagaasse à Indianapolis quelques semaines auparavant.

Paul Wolfe : « Brad nous avait sorti à l’O’Reilly Raceway Park et on avait eu d’autres soucis avec lui. Il était dur sur l’adversaire. Nous nous sommes assis dans son bus au Michigan et il m’a raconté qu’il m’observait. Il avait constaté que j’avais des voitures rapides, malgré un budget serré. C’est pour cela qu’il me voulait dans son programme en Nationwide, sans me dire dans quelle écurie c’était, car il ne pouvait pas encore le révéler. »

Lorsque la CJM Racing a rencontré des problèmes financiers en fin de saisons les responsables de la Penske Racing, sans consulter Keselowski, ont appelé Paul Wolfe pour qu’il devienne chef d’équipe en Nationwide. Le moins que l’on puisse dire est que Keselowski n’était pas optimiste, mais Wolfe avait besoin d’un travail.

Paul Wolfe : « J’ai rencontré Michael Nelson et Tim Cindric. J’avais d’autres offres sur la table, mais en travaillant avec Brad je savais que je pouvais gagner des courses. »

Depuis nul doute que l’association entre les deux hommes fonctionne bien. En 2010 Keselowski remporte le titre en Nationwide avec six victoires. En route pour la cinquième place en Sprint Cup l’an dernier le duo a enregistré trois succès. Cette année ils en sont à cinq avec en ligne de mire le titre de champion.