Lundi 3 décembre, l’écurie Rahal-Letterman Lanigan Racing a annoncé avoir recruté Eddie Jones en tant qu’ingénieur de course de la seconde voiture que l’écurie souhaite engager pour la saison 2013 d’IndyCar.

Vétéran de la monoplace américaine, Jones a travaillé 15 ans durant pour l’écurie Andretti Autosport / Team Green où il supervisa les voitures de Michael Andretti (2001-2003), Dan Wheldon (2003-2005), Marco Andretti (2006-08, 2011-12) et Danica Patrick (2009-10). Durant sa collaboration avec ces pilotes, Jones a accumulé 13 victoires dont celle de Wheldon à Indianapolis en 2005, un titre de champion la même année avec le même pilote ainsi que trois arrivées dans le top-3 à Indy. Cette année, il permit à Rubens Barrichello de faciliter son apprentissage de l’IndyCar et a récolté une 12ème place au championnat, 2 top-5 et une 11ème position à Indianapolis.


Plus loin dans sa carrière, Jones a également développé les monoplaces Ralt en Formule 3 et Formule 3000 au début des années 80 et a collaboré pour le FRE Racing en Indy Lights de 1994 à 1996 avant de rejoindre le Team Green en Formule Atlantic à la fin de la saison 1996.

Voici les déclarations de Bobby Rahal, patron et propriétaire de l’écurie Rahal-Letterman Lanigan Racing :
« Cette année, notre intention était de développer notre département d’ingénierie et Eddie est l’un des meilleurs. Etant donné ses résultats qui sont impressionnants, nous sommes évidemment très satisfaits qu’il ait choisi notre écurie. Il sera l’ingénieur de course de la seconde voiture que nous espérons engager, mais dans le même temps, Eddie collaborera quotidiennement à notre programme de développement (…). Son arrivée sera une part importante de nos succès futurs.« 

De son côté Jones affichait également sa satisfaction à l’idée de rejoindre sa nouvelle écurie :
« Je suis très excité à l’idée de rejoindre Rahal-Letterman Lanigan Racing. Bobby Rahal a été victorieux à la fois en tant que pilote et propriétaire donc il comprend parfaitement ce dont il a besoin pour être victorieux à ce niveau et il a bâti une écurie à la hauteur de ses ambitions.«