Le 13 décembre, Tristan Vautier recevra son cadeau de Noël quelque peu en avance. En effet, le Français, champion Indy Lights cette saison, va se glisser pour la première fois de sa carrière dans le baquet d’une monoplace d’IndyCar.

Cette découverte se fera sur la piste de Sebring à l’occasion d’essais organisés les 12 et 13 décembre par l’écurie Schmidt-Hamilton Motorsports pour laquelle il roulait déjà cette année dans en Indy Lights. Le premier jour, le pilote titulaire, Simon Pagenaud sera au volant de sa monoplace #77 avant de céder sa place à son compatriote le lendemain. Toutefois, le « Rookie of the Year 2012 » restera derrière le muret des stands pour superviser le travail de Vautier et lui apporter de précieux conseils.


Pour Vautier, cette séance ne sera rien d’autre qu’une journée de découverte et d’acclimatation aux grosses Dallara DW12 et leur V6 turbo de 650 chevaux.

« Ce sera totalement nouveau pour moi, donc je ne peux pas définir d’objectifs sur où je voudrais être à la fin de la séance en termes de performance. Je vais aller à Sebring sans me mettre de pression mais à la place, je vais me concentrer sur ce que les gars de Schmidt-Hamilton ont à m’enseigner et comment apprendre de manière efficiente. Mon but est de m’améliorer tout au long de la journée et d’apprendre autant que possible.« , avouait humblement le jeune pilote de 23 ans.

De son côté, Sam Schmidt ne tarit pas d’éloges sur son protégé et prend ce test comme une juste récompense pour celui qui lui a ramené le titre de champion cette année.

« Tristan a connu une si belle année avec nous en Indy Lights, et il mérite vraiment cette chance de s’essayer à une voiture d’IndyCar. Le filière Mazda Road to Indy consiste à accueillir et à promouvoir de nouveaux talents au fur et à mesure qu’ils avancent dans leurs carrières, et nous avons tous réussi à rassembler le soutient de nos partenaires, Firestone et Honda, pour rendre ce test possible.« 

Même si cette séance n’aura pas pour but d’évaluer la vitesse pure de Vautier, nul doute que grâce à ses grandes facultés d’adaptation, il saura prouver avoir le talent et l’intelligence pour prétendre au second baquet de l’écurie Schmidt-Hamilton Motorsports et pour devenir le troisième Français sur les grilles du plateau IndyCar aux côtés de Pagenaud et de Sébastien Bourdais.