L’arrivée de Rubens Barrichello en IndyCar a déchaîné les passions aussi bien du côté des fans, des médias que du paddock. Malheureusement, le Brésilien, pilote le plus capé en Formule Un avec 323 départs n’aura fait qu’une saison dans le championnat de monoplaces nord-américain.


En effet, partant de l’écurie KV Racing Technology au sein de laquelle il ne put jamais tirer la quintessence de son matériel, Barrichello était à la recherche d’une nouvelle équipe où exprimer ses talents notamment du Schmidt-Hamilton Motorsports ou du Ganassi Racing. Malheureusement, les temps sont très durs en sport automobile et le Brésilien l’a appris à ses dépends. Faute de budget suffisant, les portes des derniers volants en IndyCar se referment petit à petit et il est désormais certain qu’il ne disputera pas une seconde saison.

Dès lors la suite de sa carrière passerait par un engagement en stock-car brésilien, discipline qu’il connaît bien pour avoir disputé la course de Sao Paulo le week-end dernier. Dans le monde de l’IndyCar, la déception est de mise et Tony Kanaan, son grand ami justifie ce choix par le manque d’offres sérieuses venant de la part des patrons d’équipes d’IndyCar.

« Il a reçu une proposition là (ndlr : en stock-car brésilien) parce qu’actuellement, les gens ne lui ont pas donné tellement d’options. Ils n’arrêtent pas de lui demander de l’argent pour courir en IndyCar, et ils n’a pas tous les sponsors. Je sais que son coeur est encore en IndyCar mais il ne va pas s’assoir et attendre. C’est dommage mais c’est la réalité de la course aujourd’hui. C’est très triste. Il doit regarder ailleurs pour son propre intérêt.«