Avec leur look de dévoreuses d’asphalte taillée pour les ovales ou les circuits parmi les plus rapides au monde, les EURO-RACECAR ne semblent pas, à première vue, destinées aux tracés techniques et sinueux de la Race Of Champions. Les apparences sont néanmoins trompeuses, car les 450 chevaux
de leur V8 5,7 litres et leur agilité sur tous les types de pistes, favorisée par le mordant de leurs pneumatiques Michelin, également partenaire historique de la ROC, lui ont permis de se classer au troisième rang de la hiérarchie, en terme de performance, parmi les sept voitures sélectionnées pour cet évènement unique de fin de saison réunissant les meilleurs pilotes de F1, d’Endurance, de WRC…


Mais plus que le chronomètre, ce sont surtout les sensations procurées par les EURO-RACECAR qui
ont particulièrement plu aux pilotes ayant eu le loisirs d’en découdre à leur volant. Par tirage aux sorts, au cours des ¼ et ½ finales des ROC Nations Cup et Race Of Champions, les élus ont été les Allemands Michael Schumacher et Sebastian Vettel (septuple et triple champions du Monde de F1), le Français Romain Grosjean (pilote Lotus F1), les Australiens Jamie Whincup (quadruple champion du V8 Supercars australien) et Mick Doohan (quintuple champion du monde moto 500cc), l’Américain Ryan
Hunter-Reay (Champion IndyCar), l’Espagnol Jorge Lorenzo (double champion du monde Moto GP), l’Indien Narain Karthikeyan (F1) et le Thaïlandais Nattavude Charoensukawattana (vainqueur de la ROC Thaïlande). L’EURO-RACECAR leur a porté bonheur, puisque Michael Schumacher, qui s’est imposé à chacune de ses sorties avec l’EURO-RACECAR, a participé, avec Sebastian Vettel, au triomphe du Team Allemagne dans la Coupe des Nations. Mais une mention spéciale, également, à Romain Grosjean qui est devenu, dimanche 16 décembre, le champion des champions !

Cette visite en Asie du Sud-Est fut également l’occasion pour l’organisation de l’EURO-RACECAR
NASCAR Touring Series de rencontrer les acteurs locaux du sport automobile. « Depuis un ou deux ans, nous recevons des sollicitations d’Asie, » explique Jérôme Galpin, manager général de l’EURORACECAR NASCAR Touring Series. « La Race Of Champions, non content d’être un évènement unique auquel nous prenons plaisir à participer depuis trois ans, fut l’occasion de rencontrer le public et les organisateurs locaux. A leur contact, nous avons pu constater qu’il y avait de la place pour des voitures de type NASCAR dans cette région du monde. Cela donne matière à réfléchir pour le futur. Je tenais enfin à féliciter Fredrik Johnsson et toute son équipe pour l’organisation irréprochable mise en œuvre pour faire de la Race Of Champions un tel rendez-vous incontournable. »