Landon Cassill n’aura passé qu’une saison au sein de la BK Racing. En trente-six courses sa place moyenne à l’arrivée est de vingt-septième. Absent lors des tests de Daytona la semaine dernière, Cassill souhaite relancer sa carrière.

L’ancien pensionnaire de la Hendrick Motorsports explique volontiers que cette décision prise si proche de l’ouverture de la saison a été difficile à prendre, mais les termes de son contrat en 2012 n’ont pas été remplis. En outre, il n’a pas été en mesure de trouver un arrangement avec Ron Devine, le prorpriétaire de l’écurie, pour 2013.


Landon Cassill : « C’est une décision très difficile, mais à un mois des Daytona 500, je n’ai pas d’autre optin que de quitter la BK Racing et continuer mon chemin. Je suis motivé et décider à trouver des nouvelles opportunités en NASCAR Sprint Cup. »

Le natif de Cedar Rapids dans l’Iowa a tenu à remercier les sponsors de l’équipe et espère pouvoir trouver un accord avec une équipe d’ici le début des Speedweeks.

Landon Cassill : « J’ai prouvé être un bon pilote de développement, je sais très bien me qualifier et j’aimerais maintenant poursuivre mes objectifs en remportant des courses et des titres de champion. »

Pour les tests de Daytona la BK Racing n’avait qu’une voiture de préparée, les deux pilotes devaient se relayer à son volant pour la développer. Si Travis Kvapil a tenu son rang, Landon Cassill a pour sa part été remplacé par David Reutimann. Un présage de ce qui va arriver dans les prochains jours ? Pour l’instant rien n’est encore signé entre les deux parties, mais l’ancien pilote de la Chevrolet n°10 en 2012 semble tenir la corde.

Pour Landon Cassill l’avenir est en revanche très incertain en NASCAR Sprint Cup Series. Les volants des grosses écuries étant déjà tous attribués, Cassill doit se tourner vers des écuries de seconde moitié de tableau, un comble pour celui qui dit vouloir progresser et gagner courses et titres.