Ricky Stenhouse Jr., double champion sortant des NASCAR Nationwide Series et remplaçant de Matt Kenseth dans la Ford Fusion n°17 de la Roush Fenway Racing affrontera Danica Patrick pour décrocher le titre de rookie de l’année.

Si Stenhouse est auréolé de deux titres en Nationwide, il compte deux fois moins de départ en Sprint Cup que sa future adversaires, cinq courses courues pour Stenhouse contre dix à Patrick.


Ricky Stenhouse Jr. : « C’est une bonne chose que nous soyons deux. Cela faisait longtemps. Ce sera sympa de se battre contre Danica. Je ne peux pas trop l’aider au volant d’une voiture de Cup car elle a plus de départs que moi. »

Sur et en dehors de la piste Patrick et Stenhouse s’entendent plutôt bien, cependant l’ancienne pensionnaire de l’IndyCar ne s’aventure pas à pronostiquer le vainqueur de ce championnat à part.

Ces dernières années les rookies n’ont pas brillé. Brad Keselowski était vingt-cinquième en 2010, Joey Logano en 2009 était vingt-cinquième, rien de bien mirobolant donc. Cependant cela n’a pas empêcher Keselowski d’aller décrocher le titre de champion l’an dernier.

En fait, sur les sept derniers saisons, le seul rookie à avoir terminer mieux que vingtième n’est autre que Denny Hamlin en 2006 lorsqu’il s’est classé troisième.

Bien qu’ayant pris part à plus de sept courses l’an dernier, Danica Patrick sera candidate au titre de rookie de l’année, puisque comme le veut le règlement depuis 2011, elle n’a pas marqué de points lors de ses départs, puisqu’elle étaient inscrites en Nationwide.

La pilote de la Stewart-Haas Racing admet volontiers qu’elle ne connaît pas le principe de comptabilisation des points, qui il est bien vrai, est quelque peu compliqué.

Danica Patrick : « Je suis sûr que c’est quelque chose auquel nous penserons en fin de saison. Je ne sais pas exactement ce que j’ai à faire. Je vais faire mon maximum et espérer que cela suffise. »

Petit rappel du règlement :

– Utilisation d’un barème décroissant de dix à un lors de chaque course. Le meilleur rookie marque dix points, le deuxième neuf et ainsi de suite.

– Seules les dix-sept meilleures courses de chaque rookie sont prise en compte. Un rookie doit prendre part aux qualifications de huit des vingt premières épreuves pour être éligible.

– Chaque rookie obtient un bonus pour chaque tentative de qualification, ainsi qu’un bonus pour chaque top-10 (Dix points pour une victoire, neuf pour une deuxième place,… un point pour la dixième – ndlr.).

– À l’issue de la saison le meilleur rookie reçoit dix points supplémentaire, le deuxième neuf points,etc.

– Lors du dernier week-end de la saison un panel de votant juge chaque rookie sur son comportement avec les officiels dans les garages et les stands, sa conduite sur la piste, son apparence personnelle et sa relation avec les média. Chaque membre du panel met une note comprise entre un et dix. La moyenne des points attribuée par le jury est ensuite ajoutée aux points obtenus par le pilote pour décerner le titre de rookie de l’année.