Champion 2013 en NASCAR Camping World Truck Series, Matt Crafton estime qu’il manque des courses, ce qui a tendance à créer de grandes pauses dans le championnat.

Si le championnat a débuté le 21 février à Daytona, il n’y a eu qu’une seule course depuis, c’était à Martinsville le 29 mars, la prochaine épreuve étant prévue pour le 9 mai au Kansas. Le début de saison est donc très difficile à gérer pour les équipes puisque les trois premières courses s’étalent sur douze semaines !

« C’est terrible », commente ainsi le champion en titre de la série Matt Crafton. Vainqueur à Martinsville, Crafton occupe la troisième place du classement général à quatre longueurs du leader Timothy Peters.




La troisième division nationale NASCAR compte vingt-deux courses réparties entre la fin du mois de février et la mi-novembre, c’est onze de moins que la Nationwide et quatorze de moins – quinze si l’on inclut la course All-Star – que la Sprint Cup sur la même période. Depuis 2012 le nombre de courses en Truck est de vingt-deux par saison, contre vingt-cinq précédemment.

« Quand vous n’allez pas sur les circuits, vous êtes quand même obligés de payer les gars. Ils doivent vraiment faire quelque chose sur le calendrier et ajouter au moins deux ou trois courses », concède le vainqueur de Martinsville.

Johnny Sauter, le coéquipier de Crafton au sein de la ThorSport ne partage pas l’avis du champion en titre estimant que cela permet de limiter les budgets. « Beaucoup font attention à leur budget. Plus vous ajoutez de course, plus cela coûte d’argent et vous devez avoir plus de personnel. Je pense que la Truck a beaucoup de succès avec le calendrier qu’elle a. Je pense que c’est bien. »

Si la longue pause entre Daytona et Martinsville est compréhensible puisque cela permet aux équipes de poursuivre le travail effectué lors de l’inter-saison notamment en soufflerie c’est la pause entre Martinsville et le Kansas, six semaines cette année, qui est remise en cause, notamment par Joey Coulter qui la juge « très dure. »