Que ce soit en NASCAR Nationwide Series vendredi soir ou en Sprint Cup samedi soir, Goodyear avait amené des pneumatiques multi-zones. Ce nouveau type de pneumatiques, déjà utilisé lors de l’épreuve du Texas a causé quelques soucis d’adaptation à plusieurs équipes comme en ont témoigné les différentes crevaisons survenus sur le short track de la Virginie.

En Nationwide les crevaisons sont survenues à partir du 75ème tour, en Sprint Cup du fait de la puissance supplémentaire des V8, c’est entre le cinquante et le soixantième tour que les crevaisons survenaient.

Jimmie Johnson, Carl Edwards, Clint Bowyer, Reed Sorenson, Kurt Busch ou Ricky Stenhouse Jr. font partie de ceux qui ont eu des problèmes avec leurs pneumatiques avant droit.




Si certains pilotes sont allés jusqu’à l’explosion d’un pneumatique, tous ont eu à les gérer plus qu’à l’accoutumée, mais il n’était pas rare de voir la corde sur certaines parties des pneumatiques retirés des voitures à l’issue des ravitaillements.

Du côté de chez Goodyear les responsables estiment que le travail a été fait correctement que ce soit pour les pneumatiques utilisés au Texas ou ceux de Richmond.

« Il y a un certain nombre de voitures qui n’a pas connu de problème, ils avaient tous un bon équilibre de la voiture et tout était bien », a déclaré Stu Grant, le directeur de Goodyear sur Motor Racing Network durant la diffusion de la course. « Ce que nous voyons est la bande de roulement de l’épaule intérieure du pneumatique avant droit. »

Cependant, le constructeur de pneumatiques va construire d’autres pneumatiques pour la course de Richmond du mois de septembre et organisera des essais en amont de cette épreuve qui sera la dernière de la saison régulière et donc cruciale pour certains pilotes afin d’assurer une place en playoffs.

« C’est important d’avoir une voiture bien équilibrée. C’est important de ne pas avoir trop de carrossage, mais la fenêtre de réglage reste très ténue pour les mécaniciens. S’ils se ratent un tout petit peu, vous avez ce qui se passe ce soir et nous devons travailler à ce sujet », ajoutait Stu Grant durant l’épreuve de Sprint Cup.

Les instances NASCAR n’ont rien à reprocher à Goodyear à l’issue de la neuvième manche de la saison. « Ce pneumatique s’est adapté sur de nombreuses voitures. Goodyear est un bon partenaire. S’il y a des choses à refaire d’ici l’automne, je suis sûr que Goodyear sera ravi de faire des tests et construire un autre pneumatique », affirmait ainsi Robin Pemberton à l’issue de l’épreuve.

Parmi les pilotes ayant subi des crevaisons, tous ont fait un retour au manufacturier de pneumatiques. « Je ne suis pas certain de la raison qui a fait que nous avons eu ce problème, mais cela fait deux fois de suite ici. Cela a enterré nos espoirs. Nous ne pouvions pas jouer la gagne, mais je pensais que nous pouvions terminer dans le top-5 », affirmait Jimmie Johnson.

Si Johnson a pu reprendre la piste après sa crevaison, tous n’ont pas eu cette possibilité puisque pour certain des morceaux de gommes se sont déposés sur les disques de freins ce qui a créé des incendies et des dégâts considérables. Ce fut notamment le cas de Reed Sorenson.

« Il semble que la gomme ait touché quelque chose de chaud ce qui conduit à l’incendie. Je suis sorti le plus rapidement possible pour ne pas inhaler toute cette fumée. Ce n’est vraiment pas ce que vous voulez quand vous êtes dedans », déclarait ainsi Reed Sorenson une fois sorti du centre médical après un contrôle de routine.

Connu pour être saignant dans ses propos, Kyle Busch n’a pas hésité à dire ce qu’il pensait des gommes fournies par Goodyear. S’il n’a pas fait partie de ceux ayant rencontré des problèmes, le troisième de la course a affirmé qu’il s’agissait des mauvais pneumatiques, pire encore encore que ceux utilisés l’an dernier.

« Nous étions tous sur de la glace. C’était comme si nous avions des pneumatiques durs », confiait Kyle Busch à la descente de sa voiture. « L’effort qu’ils ont fait en assouplissant les pneumatiques du côté gauche, c’est comme s’ils n’avaient rien fait. C’est vraiment difficile pour nous tous. Nous voulons tous garder les pneumatiques et qu’ils durent assez longtemps. Je pense que Goodyear n’est pas parti dans la bonne direction. »

Quelle sera la riposte de Goodyear concernant les pneumatiques qui seront utilisés pour Richmond en septembre et cette nouvelle technologie multi-zones ? Réponse dans les prochaines semaines.