Le Talladega Superspeedway regorge de surprises et c’est finalement Denny Hamlin qui s’est imposé en NASCAR Sprint Cup sur le plus grand ovale de la saison. Le pilote de la Joe Gibbs Racing décroche ainsi provisoirement sa place en playoffs. Cette course a été marquée par de nombreux accidents ayant impliqué plusieurs leaders du classement.

En tête sous le drapeau blanc, Denny Hamlin a été déclaré vainqueur quelques secondes plus tard lorsque le drapeau jaune fut brandit pour un accident qui s’est déclaré sur la ligne de départ arrivée.

Hamlin était déjà en tête lorsque le drapeau jaune est sorti à cinq tours du but lorsque Cal Edwards est parti à la faute. Leader lors de la relance Hamlin a mené jusqu’à l’accident de Justin Allgaier dans la ligne droite avant qui a forcé les officiels à conclure cette dixième épreuve de la saison.




Leader du plus grand nombre de tours, Greg Biffle termine finalement à la deuxième place devant Clint Bowyer, Brian Vickers et AJ Allmendinger pour le top-5. Suivent ensuite Paul Menard, Kevin Harvick, Kasey Kahne, Kyle Larson et Ricky Stenhouse Jr. pour les dix premiers.

Deuxième des Daytona 500, Denny Hamlin remporte ainsi sa toute première course comptant pour le championnat sur un ovale à plaques de restrictions. Le pilote de la Joe Gibbs Racing compte plusieurs victoires sur les courses hors championnat de Daytona, le Sprint Unlimited et les Budweiser Duels.

Si la première moitié de la course fut très calme, avec une salve de ravitaillement sous drapeau vert, la première alerte est intervenue dès le quinzième tour lorsque trop optimiste, Brad Keselowski s’est rabattu sur Danica Patrick alors dans les toutes premières positions Le pilote du Team Penske est alors parti à la faute faisant plusieurs victimes collatérales dont Jamie McMurray.

Au tour 138, Keselowski a de nouveau été la cause d’un accident. Alors qu’il était à plusieurs tours, le champion 2012 faisait partie des pilotes les plus rapides et était à l’avant du peloton lorsqu’il est parti à la faute impliquant pas moins de quatorze pilotes dont les deux premiers du classement général à savoir Jeff Gordon et Matt Kenseth.

Au tour 174 c’est Jimmie Johnson qui est parti à la faute dans le peloton créant un nouvel élan de panique avec notamment Ricky Stenhouse Jr., David Ragan, Joey Logano et Kurt Busch notamment.

Malgré son mauvais résultat Jeff Gordon conserve la tête du classement général avec trois longueurs d’avance sur Matt Kenseth et quatre sur Kyle Busch. Carl Edwards et Dale Earnhardt Jr. complètent le top-5 à dix-neuf longueurs chacun.