En s’imposant à Talladega en NASCAR Nationwide Series, Elliott Sadler s’est offert un très beau cadeau d’anniversaire, lui qui a eu 39 ans mercredi dernier. Le pilote de la Joe Gibbs Racing a tenu bon pour s’offrir sa dixième victoire en carrière dans la deuxième division de la NASCAR, sa première en près de deux ans.

Avec l’aide de David Ragan, les deux pilotes vétérans ont su battre le rookie Chris Buescher et Regan Smith, ce qui a permis au natif d’Emporia en Virginie de visiter la Victory Lane pour la première fois depuis 2012.

« Nous sommes restés à l’intérieur, David Ragan a fait un sacré travail en nous poussant et nous avons résisté à tous ces gars à la fin », confiait Elliott Sadler sur la Victory Lane. « Cela signifie beaucoup pour moi d’emmener cette équipe sur la Victory Lane. Ils ont travaillé dur l’an dernier. Nous avons laissé passé notre chance à Darlington, alors revenir ici et la gagner pour nos sponsors c’est vraiment super. »




Pour son sixième départ en Nationwide à Talladega Elliott Sadler a joué les premiers rôles du début à la fin de l’épreuve en restant dans les dix premiers.

Ryan Reed a volé la tête de la course au poleman Sam Hornish Jr. dès le premier tour et ce jusqu’au premier drapeau jour au tour 29 pour débris. Les stratégies dans les stands ont chamboulé le classement et c’est Ty Dillon qui est ressorti en tête avec un arrêt à deux pneumatiques.

Peu après la relance Ryan Blaney a balancé James Buescher en travers ce qui a impliqué cinq pilotes, dont Ryan Reed et une nouvelle neutralisation.

Dans les derniers tours la sensation est venue de David Starr, qui s’est retrouvé en tête pour la modeste équipe TriStar Motorsports, avant que Chase Elliott vienne saisir sa chance, mais au tour 108 Chad Boat a tapé le muret intérieur dans la ligne droite arrière et fut à l’origine d’une nouvelle neutralisation.

Lors de la relance, c’est Ryan Blaney qui a perdu le contrôle de sa Ford Mustang n°22 et est parti à la faute avec cinq autres adversaires, dont le leader du championnat Chase Elliott. S’en est alors suivi un drapeau rouge de neuf minutes et cinq secondes pour nettoyer la piste.

En tête au moment de la relance, Sadler a résisté à la pression venue de tous les côtés, pour signer la troisième victoire de la saison pour le compte de la Joe Gibbs Racing.

Deuxième, Chris Buescher signe ainsi son meilleur résultat en carrière devant Regan Smith, David Ragan Et Sam Hornish Jr. pour le top-5, Joe Nemechek, J.J. Yeley, Landon Cassill, David Starr et Trevor Bayne complètent le top-10.

Après neuf courses Elliott continue de mener le championnat avec un point d’avance sur Sadler et trois sur Smith. Bayne et Dillon suivent en quatrième position avec trente-et-un points de retard.

La prochaine course se déroulera dans deux semaines sur l’Iowa Speedway.