La course de Charlotte a mis les nerfs des pilotes à rude épreuve, en particulier ceux de Brad Keselowski et Matt Kenseth qui en sont venus aux mains entre deux camions, quelques instants seulement après le baissé du drapeau à damier. Ce n’est pas la première fois que ces deux pilotes se cherchent cette année et Talladega pourrait bien être le lieu de leur troisième affrontement.

Suite à la course de Charlotte en NASCAR Sprint Cup Series, Matt Kenseth pointe à la neuvième place du classement général, Brad Keselowski à la dixième. Tous deux sont donc en position de se faire éliminer dimanche prochain sur le Talladega.

Talladega c’est aussi un mauvais souvenir pour Matt Kenseth qui en mai dernier avait été pris dans un accident dont Brad Keselowski était à l’origine du fait d’une conduite trop agressive.




« Je pense qu’il va essayer de mettre tout le monde dehors, c’est ça seule chance », confie Denny Hamlin qui était lui aussi très en colère contre le pilote de la Team Penske à l’issue de l’épreuve de Charlotte. « Il sera hors de contrôle, comme toujours. »

Au mois de mai dernier Brad Keslowski a été à l’origine d’un accident dès le quinzième tour en poussant Danica Patrick. Le pilote de la Team Penske avait alors perdu six tours le temps que son équipe répare les dégâts.

De retour en piste la Ford Fusion n°2 était parfaitement en mesure de suivre le rythme du paquet et a continué à rouler dans le groupe de tête, créant un autre accident impliquant treize autres voitures, dont Matt Kenseth.<

« Il pilotait vraiment, vraiment, très agressivement », se remémore Keselowski à propos de l’épreuve printanière de Talladega. « Je ne sais pas ce qu’était sa stratégie, mais il a simplement perdu le contrôle de sa voiture à l’avant du peloton et quand c’est arrivé, il en a emporté une partie. »

Déjà au mois de mai, Brad Keselowski avait été critiqué pour son comportement en piste. « Je l’ai vu pendant plusieurs tours, il était vraiment très agressif », commentait ainsi Jeff Gordon après la course du mois de mai.

Jimmie Johnson, qui se retrouve lui aussi en difficulté avant la course de dimanche, faisait partie des victimes de Brad Keselowski en mai dernier.

« Je n’étais pas très enthousiaste qu’une voiture à six tours décapite le peloton », confiait le sextuple champion après les faits. « Mais je comprends. Vous essayez de rattraper vos tours de retard. »