Pilote NASCAR pendant quinze saisons lors des décennies 1950 et 1960, Marvin Panch n’a pris part qu’à 216 courses, sans jamais participer à une saison complète alors qu’à cette période il n’était pas rare qu’un pilote parvienne à effectuer quarante à cinquante épreuves par un. Une situation qui n’a pas empêché Marvin Panch d’enregistrer des statistiques plus qu’honorables avec 17 victoires, 96 top-5 et 128 top-10 en pilotant pour des écuries emblématiques telles que la Petty Enterprises ou la Wood Brothers Racing.

Marvin Panch a remporté les DAYTONA 500 en 1961 au volant de la Pontiac n°20 de Smokey Yunick en héritant de la tête de la course à treize tours de la fin lorsque le moteur de Fireball Roberts, alors en tête, est parti en fumée.



Les World 600 (aujourd’hui Coca-Cola 600 – ndlr) 1966 au volant d’une voiture de la Petty Enterprises figurent également au palmarès de Marvin Panch pour ce qui est son dernier succès. C’est au cours de cette année-là qu’il a conclu sa carrière, par deux top-10 de rang à Darlington lors des Southern 500, puis lors des National 500 sur l’ovale de Charlotte.

En 1998, pour les 50 ans de la NASCAR, Marvin Panch a été désigné parmi les 50 plus grands pilotes de l’histoire de la discipline.