La Wood Brothers Racing a tout gagné en NASCAR Sprint Cup Series, mais ces dernières années, l’écurie des frères Wood a choisi de s’engager à temps partiel afin de subsister et de ne pas faire du Start and Park, fléau qui a touché les petites écuries qui luttaient en fond de peloton pour tenter de décrocher des sponsors et des places au départ. Vainqueur des DAYTONA 500 2011 avec Trevor Bayne, qui était alors sous contrat avec la Roush Fenway Racing, la Wood Brothers Racing s’est associée avec la Team Penske au début de la saison 2015 afin de faire rouler Ryan Blaney.

Quatrième de l’épreuve de Talladega au printemps et septième à l’automne au Kansas, le fils de Dave Blaney aura l’occasion en 2016 d’aller chercher le titre de rookie de l’année pour ce qui sera sa première saison à temps complet en NASCAR Sprint Cup Series. 2016 marquera également la 67ème année de la Wood Brothers Racing en sport automobile et la première année complète dans la division reine de la NASCAR depuis 2007.

“C’est super d’être dans une écurie historique et piloter pour des personnes si importantes. Ils ont été incroyables avec ma famille et moi-même. Nous sommes simplement des pilotes.”
— Ryan Blaney



Historiquement la n°21 de la Wood Brothers Racing a été pilotée par de grands noms du sport automobile. David Pearson, A.J. Foyt, Cale Yarborough ou encore Bill Elliott pour n’en citer qu’une poignée ont piloté pour le compte des frères Wood.

Lors de la saison 2016, Ryan Blaney sera opposé à Chase Elliott, Jeffrey Earnhardt, Chris Buescher et Brian Scott pour le titre de meilleur débutant de la saison.

“La saison dernière était une année de construction pour nous. Nous avions de la vitesse partout. J’espère que nous courrons systématiquement dans le top-15 et que nous gagnerons une course ou deux.”
— Eddie Wood, président de la Wood Brothers Racing

Fondée en 1950, la Wood Brothers Racing est tout simplement l’écurie la plus ancienne encore en activité en Sprint Cup. Glen et Leonard Wood ont tous deux été intronisés au Hall of Fame de la NASCAR, Leonard étant l’inventeur des arrêts aux stands modernes.

> NASCAR Media Tour 2016 – Les photos