En 13 saisons de présence en IndyCar, Honda a amassé un total de 217 victoires et neuf titres dont huit de rang entre 2003 et 2010. Depuis 2012 l’hégémonie du constructeur japonais est mise à mal par Chevrolet qui a remporté le titre l’année de son retour avec Ryan Hunter-Reay, avant de s’imposer de nouveau ces deux dernières années. Après quatre ans de duel Chevrolet mène donc trois à un, la cinquième bataille débutant dans les rues de St. Petersburg en Floride à la mi-mars.

“Nous sommes reconnaissants du partenariat de longue date que nous entretenons avec Honda ces treize dernières années. La course automobile est une partie de l’ADN de Honda et son investissement dans la discipline, du côté de la compétition, mais aussi dans le sponsoring des courses, est un élément essentiel de la croissance de notre sport.”
— Mark Miles, Directeur général de Hulman & Co.

 Le point d’orgue de la saison 2016 sera la centième édition de l’Indy 500 le 29 mai prochain, une épreuve que le constructeur japonais tentera de remporter pour la onzième fois de sa carrière après neuf sacres de rang entre 2004 et 2012 répartis sur six pilotes, Dario Franchitti (3 couronnes), Dan Wheldon (2 sacres), Buddy Rice, Sam Hornish Jr., Scott Dixon et Hélio Castroneves comptant chacun une victoire durant cette période.



“En treize années d’INDYCAR nous avons connu de nombreux succès tant contre d’autres constructeurs que lorsque nous étions le seul motoriste. Honda est heureux de faire partie des Verizon IndyCar Series.”
— Art St. Cyr, Président de Honda Performance Development

Avant son arrivée en IndyCar, Honda était déjà présent sur le sol américain, notamment en Championship Auto Racing Teams, autrement abrégé CART, championnat qu’elle a rejoint en 1994.

En outre, Honda continuera d’être le sponsor de trois épreuves, sur le Barber Motorsports Park du 22 au 24 avril, à Toronto du 15 au 17 juillet, puis à Mid-Ohio du 29 au 31 juillet.