Pour ce qui concerne les qualifications, la NASCAR a clarifié sa position, que ce soit pour les DAYTONA 500, épreuve pour laquelle la procédure est différente, ou les autres courses de la saison de Sprint Cup. Ainsi, aux DAYTONA 500, les trente-six équipes étant dans la charte sont assurées d’être au départ, le meilleur des autres de chacune des Can-Am Duels de jeudi prochain sera qualifié. Les deux dernières places reviendront aux deux pilotes ayant signé le meilleur chrono des qualifications n’étant pas encore qualifiés.

Les qualifications de dimanche détermineront la première ligne des DAYTONA 500 ainsi que la grille de départ des deux Can-Am Duels.

En cas d’annulation de la seconde Can-Am Duel pour cause de météo, le meilleur pilote n’appartenant pas à la charte dans la Can-Am Duel n°1 sera qualifié, les trois autres places seront déterminées par les temps en qualification. Si les deux Can-Am Duels sont annulées, les temps des qualifications définiront les quatre pilotes qui rejoindront les trente-six pré-qualifiés.

Si les qualifications et les Can-Am Duels sont annulées, ce sont les temps des quatre séances d’essais qui détermineront les quatre pilotes qui viendront compléter la grille de départ. Si toutes les séances d’essais, la qualification et les deux courses qualificatives sont annulés, le classement propriétaire 2015 permettra d’établir les quatre pilotes qualifiés au côté des 36 autres.



Pour toutes les autres courses de la saison les 36 voitures de la charte sont assurées d’être au départ, les quatre autres places étant déterminées au temps lors des qualifications. Si les qualifications sont annulées ce sont les temps des essais qui serviront de base, si les essais sont également annulés, le classement propriétaire sera alors utilisé. À noter que pour les trois premières épreuves de la saison (Daytona, Atlanta, Las Vegas – ndlr), c’est le classement 2015 qui fait référence.

La NASCAR a décidé de complexifier la règle du green-white-checkered, désormais appelée overtime. Ainsi, une ligne appelée Overtime line sera positionnée sur la piste et variera de position suivant les pistes. Lors d’une relance sous régime de l’overtime, si, dans le premier tour de la relance, le leader n’a pas passé cette dite ligne et que le drapeau jaune est sorti, alors il y aura une nouvelle relance et ce jusqu’à ce que le leader passe cette ligne sous drapeau vert.

Une fois cette ligne d’overtime franchie sous drapeau vert le restart est considéré comme validé. Si un drapeau jaune vient à être brandi une fois cette ligne franchie, les positions seront gelées et le résultat de la course entériné puisqu’il n’y aura pas d’autre relance possible.

> La NASCAR diffuse une partie de son règlement 2016
> La NASCAR valide l’accord d’une charte avec les propriétaires