Quel pilote de NASCAR fera les 500 miles d’Indianapolis et les Coca-Cola 600 le dimanche 29 mai prochain ? Pour l’instant personne, mais Kurt Busch n’a pas fermé la porte à ce défi déjà tenté en 2014 avec la Andretti Autosport pour la course d’IndyCar et la Stewart-Haas Racing pour la NASCAR. Reste que le pilote de la Chevrolet n°41 en Sprint Cup préfère se concentrer sur le début de saison et qu’il évoquera sa participation ou non à l’Indy 500 à l’occasion du triptyque occidental composé des courses de Phoenix, Las Vegas et Fontana.

“Nous sommes à Daytona et nous sommes tous concentrés sur Daytona. Je pense qu’une fois que nous aurons passé Atlanta et que nous serons dans le ‘NASCAR Goes West Tour’ cela donnera une meilleure indication sur ma participation ou non à l’Indy 500.”
— Kurt Busch

En 2014, Kurt Busch avait piloté une Dallara à moteur Honda en IndyCar pour le compte de la Andretti Autosport avant de prendre place au volant de sa Chevrolet SS pour la plus longue course de la saison disputée sur le Charlotte Motor Speedway. Un an auparavant AJ Allmendinger a fait son retour en IndyCar pour le compte de la Team Penske, il s’était alors classé septième de l’Indy 500, après avoir mené plusieurs tours. Cependant, le pilote de la JTG Daugherty Racing en NASCAR Sprint Cup Series exclut formellement toute nouvelle participation aux 500 miles.



“Non, lorsque Justin Wilson est décédé je me suis dit plus jamais. La seule façon d’y revenir sera de mettre un cockpit fermé sur la monoplace.”
— AJ Allmendinger

C’est sur le Pocono Raceway lors de la dernière épreuve de 500 miles en date de l’IndyCar que Justin Wilson a perdu la vie, pour ce qui était le second accident mortel en IndyCar de la décennie, après celui survenu à Las Vegas en octobre 2011 et qui a coûté la vie à un autre britannique, Dan Wheldon.

> DAYTONA 500 2016 – Les photos