Ces dernières années la présence de l’herbe aux abords de la piste a été source de nombreux accidents spectaculaires, avec souvent à la clé une voiture qui part en tonneau lorsqu’elle passe de l’asphalte à l’herbe, une situation qui fait de plus en plus réagir les pilotes qui plaident pour une sécurité accrue. Cette année lors des Speedweeks de Daytona plusieurs accidents, mais – fort heureusement – point de tonneau, comme cela fut notamment le cas pour Ryan Newman à Daytona en 2003, ce qui est loin d’être un cas isolé.

Lors des Speedweeks 2016, un autre problème a été pointé du doigt lorsqu’à plusieurs reprises différents pilotes sont partis à la faute et semblaient en mesure de reprendre le contrôle de leur voiture avant de passer à pleine vitesse dans l’herbe et d’endommager fortement la voiture, ce fut notamment le cas de Jimmie Johnson lors du Sprint Unlimited, ou encore de Danica Patrick et Chase Elliott durant les DAYTONA 500. Il n’en fallait pas plus pour que plusieurs voix s’élèvent dans les garages.

“Il faut enlever l’herbe, dans le tri-ovale et à la fin de la ligne droite arrière. Vous avez vu ce qui est arrivé à Jimmie Johnson ? Si le nez de sa voiture était entré d’une autre façon dans l’herbe, il partait en tonneau et aurait pu terminer dans le lac ou tout proche. Il faut se concentrer sur certains points. Est-il resté en sécurité ? Oui. Est-il resté loin du mur ? Oui. Est-ce qu’il a cassé le nez de sa voiture inutilement ? Absolument.”
— Ryan Newman



Le pilote de la Chevrolet SS n°31 en NASCAR Sprint Cup Series est également un fervent supporter du mur situé entre la piste et la voie des stands afin de protéger les différents membres des équipes qui agissent dans cette zone, mais aussi les spectateurs et autre personnes présentes pendant les courses. Actuellement, deux ovales seulement en sont dotés, le Michigan International Speedway et le Pocono Raceway.

Sextuple champion NASCAR Sprint Cup Series et double vainqueur des DAYTONA 500, Jimmie Johnson partage l’avis de son adversaire de la Richard Childress Racing en ce qui concerne l’herbe présente sur les circuits.

“Quand vous regardez l’accident de Ryan ici, il allait bien jusqu’à ce qu’il touche l’herbe, à partir de là il est parti en tonneau. L’herbe ne vous ralentit pas aussi bien que l’asphalte. Selon moi l’herbe appartient aux terrains de golfs. Nous avons besoin d’asphalte pour ralentir les voitures et les contrôler.”
— Jimmie Johnson

Les officiels de la NASCAR n’ont pour l’instant pas répondu aux propos de Jimmie Johnson et Ryan Newman. Quelle sera également la réponse des circuits à d’éventuelles adaptations ? Tondre plus rase la pelouse ? Remplacer la pelouse par une matière synthétique comme cela est le cas sur plusieurs circuits routiers ailleurs dans le monde ? Cela ne semble être qu’une question de temps avant que les officiels prennent une décision.