Ce n’était qu’une question de temps avant que Jimmie Johnson n’égale Dale Earnhardt au nombre de victoires en NASCAR Sprint Cup Series. En remportant les Folds of Honor QuikTrip 500 disputés sur l’Atlanta Motor Speedway, le pilote de la Hendrick Motorsports a rejoint le septuple champion de la discipline disparu dans le dernier tour des DAYTONA 500 2001.

Disputée avec le nouveau package aérodynamique cette épreuve d’Atlanta a été d’une fluidité quasi-absolue, puisqu’il n’y a eu qu’une seule neutralisation lors des 323 premiers tours de l’épreuve. Ainsi, les arrêts aux stands sous drapeaux vert ont été cruciaux et toute erreur devait être interdite. Matt Kenseth, qui avait l’une des meilleures voitures en début de course, a payé très cher les errements de son équipe lors du troisième arrêt sous drapeau vert, puisqu’il a mis trop de temps à effectuer sa pénalité, perdant deux tours qu’il ne sera jamais en mesure de récupérer.

Si Kevin Harvick a dominé la course en menant 131 des 330 tours parcourus, le pilote de la Stewart-Haas Racing, n’a jamais réussi à prendre une avance confortable sur ses rivaux comme cela pouvait être le cas dans le passé sur les ovales intermédiaires. Martin Truex Jr. est notamment venu lui contester les commandes de l’épreuve à plusieurs reprises sous drapeau vert.



Lors du dernier arrêt sous drapeau vert, Chad Knaus, le chef d’équipe de Jimmie Johnson, a pris le pari de rappeler le pilote de la Chevrolet n°48 quelques tours plus tôt que prévu, ce qui lui a permis de bénéficier de l’avantage des pneumatiques frais alors que ses rivaux se battaient avec des pneumatiques usés. Sur une piste qui dégrade rapidement les gommes, Jimmie Johnson pointait en tête au tour 286 lorsque les derniers leaders se sont arrêtés.

“Je pensais que cela allait nous desservir en fin de run. Je pensais que Kevin (Harvick) allait revenir. Vous commencez à regarder où il est dans votre miroir et commencez aussi à douter de savoir si Chad vous dit la vérité à propos de vos temps au tour et de l’écart qui vous sépare de lui, mais tout à fonctionné.”
— Jimmie Johnson

En décrochant le drapeau à damier, le sextuple champion NASCAR Sprint Cup Series a tenu à rendre hommage à Dale Earnhardt en faisant le chiffre trois avec sa main gauche alors qu’il célébrait sa victoire. Avec cette victoire, c’est la seconde fois que Rick Hendrick, le propriétaire de la Hendrick Motorsports, voit l’un de ses pilotes atteindre la barre des 76 victoires de Dale Earnhardt.

“Quand j’ai débuté dans ce sport, je ne pensais jamais atteindre les 76 victoires avec l’ensemble de mes pilotes et puis il y a eu Jeff et aujourd’hui c’est Jimmie qui l’égale.  Je pense qu’en regardant les chiffres de Jimmie on peut dire que c’est l’un des tous meilleurs de ce sport.”
— Rick Hendrick

La course s’est finalement terminée sous drapeau jaune à la suite d’un accident dans la ligne droite arrière dans le 330ème et dernier tour. Accident impliquant Aric Almirola, Ryan Blaney, David Ragan et Landon Cassill.

Sous le drapeau à damier, Jimmie Johnson devance finalement Dale Earnhardt Jr., Kyle Busch, Kurt Busch et Carl Edwards pour le top-5, alors que Kevin Harvick, Martin Truex Jr., Chase Elliott, Brad Keselowski et Ricky Stenhouse Jr. terminent dans les dix premiers.

Grâce à sa troisième place, Kyle Busch s’empare des commandes du championnat avec trois points d’avance sur Martin Truex Jr. et quatre sur Kevin Harvick avant la troisième épreuve de la saison qui se déroulera sur le Las Vegas Motor Speedway.

> Matt Kenseth lourdement pénalisé suite à une infraction dans les stands
> Folds of Honor Quik Trip 500 2016 – Les photos