Brad Keselowski n’avait plus connu la victoire dans la division reine de la NASCAR depuis Fontana en mars 2015. Le pilote de la Team Penske a effacé cet impair ce dimanche sur le Las Vegas Motor Speedway pour signer son dix-huitième succès en NASCAR Sprint Cup Series à l’occasion des Kobalt 400, troisième épreuve du championnat 2016. La Team Penske a signé le doublé, puisque Joey Logano a pris la deuxième place derrière le champion 2012 de la discipline.

Le chemin vers la victoire était semé d’embûche pour Brad Keselowski qui, comme tous ses adversaires a dû lutter face aux conditions climatiques, le vent fort apportant sur la piste de la poussière et du sable, mais il a également dû revenir suite à une pénalité pour excès de vitesse au tour 180.

“Cela fait du bien d’être de retour sur la Victory Lane, cela faisait très longtemps. Je me suis battu. J’ai donné tout ce que j’avais pour piloter cette voiture.”
— Brad Keselowski



Le plus gros adversaire de Brad Keselowski sur cette course, n’est autre que le champion en titre de la discipline, Kyle Busch qui était en course pour faire le sweep chez lui à Las Vegas après avoir remporté la course disputée en NASCAR XFINITY Series samedi. Cependant, le pilote de la Joe Gibbs Racing a connu une grosse vibration en fin d’épreuve et s’est fait définitivement dépassé au tour 262.

“Ce nouveau package, je l’adore. Les voitures sont rapides du début à la fin du relais et nous avions beaucoup de vitesse même en fin de run.”
— Brad Keselowski

Six fois la course a été ralentie par des neutralisations, pour un accident de Kyle Larson et AJ Allmendinger au tour 298, avant un nouvel incident du pilote de la Chip Ganassi Racing cette fois avec Regan Smith. Un accident entre Matt Kenseth et Chase Elliott a également mis fin aux espoirs de bon résultat des deux pilotes terminant respectivement trente-sept et trente-huitièmes.

Leader de 76 tours, le plus grand nombre sur cette épreuve, Jimmie Johnson a pris la troisième place, son meilleur résultat sur l’ovale de Las Vegas depuis sa deuxième place obtenue en 2012. Kyle Busch et Austin Dillon complètent le top-5 de cette course alors que Ryan Blaney, Kevin Harvick, Dale Earnhardt Jr., Kurt Busch et Kasey Kahne terminent dans les dix premiers de la première étape de ce triptyque du NASCAR Goes West.