Le choc encaissé par Jimmie Johnson ce vendredi lors des qualifications en NASCAR Sprint Cup Series sur le Phoenix International Raceway à l’occasion des Good Sam 500 était violent, moins que celui de Watkins Glen en 2000 lorsqu’il pilotait en NASCAR XFINITY Series et avait perdu les freins avant d’aborder le virage n°1, mais assurément un gros choc pour celui qui compte six titres de champion et soixante-seize victoires en NASCAR Sprint Cup Series.

“Quand j’ai tourné le volant, il m’a échappé des mains. J’étais assis sans direction et je fixais le mur bleu. Je savais que ce serait un choc violent.”
—Jimmie Johnson

Malgré un impact violent en travers, Jimmie Johnson est rapidement sorti de sa Chevrolet SS n°48 de la Hendrick Motorsports avant de monter dans l’ambulance et d’être transporté au centre médical du circuit où il a subi un contrôle complet avant d’être déclaré apte pour la suite du week-end.



“Il y  a eu des moments dans ma carrière où je me suis retrouvé dans ce genre de situation sans aide. Quand j’ai vu le mur, l’angle et la vitesse que j’avais, je savais que ce serait un gros choc. J’étais heureux après l’impact que ni mes pieds, ni mes jambes, ni mes bras, ni mes poignets n’aient quelque chose.”
—Jimmie Johnson

En fin de journée Jimmie Johnson a pu discuter de cet accident avec Jeff Gordon, son ancien coéquipier à la Hendrick Motorsports, devenu consultant à temps complet pour le groupe FOX depuis le début de la saison.

“Nous avons des lignes sur le volant pour savoir quand les roues sont droites ou non. Je vais en ajouter une supplémentaire. J’en ai discuté avec Jeff Gordon et il m’a donné ce conseil. Je vais l’appliquer sans attendre.”
—Jimmie Johnson

Malgré cet accident, Jimmie Johnson a signé le cinquième chrono de la séance qualificative, mais devant les dégâts subis par sa Chevrolet SS n°48, la décision a été prise de ne pas la réparer et d’utiliser la voiture de réserve pour le reste du week-end. Conséquence directe de ce choix, le sextuple champion s’élancera de l’arrière du peloton dimanche au départ des 312 miles de la course.

> Good Sam 500 2016 – Les photos