Will Power a beau être malade, virus à l’estomac, cela ne l’empêche pas d’être compétitif. Améliorant tour à tour le record de la piste dans les rues de St. Petersburg lors des deux premiers segments des qualifications, il a ensuite signé le meilleur chrono de Firestone Fast Six, pour s’assurer la pole position, sa sixième dans les rues de la ville de Floride.

Will Power détenait déjà le record de la piste avec un tour bouclé en 60,6508 secondes en 2015, record qu’il a amélioré en 60,5678 secondes, puis 60,0658 secondes en utilisant des pneumatiques tendres.

La Team Penske a frappé un grand coup lors des qualifications puisque les deux premières lignes sont verrouillées par les quatre pilotes de l’écurie. Le Français Simon Pagenaud s’élancera de la première ligne, alors que le triple vainqueur de cette course, Hélio Castroneves et le tenant du titre à St. Petersburg, Juan Pablo Montoya, se partageront la deuxième ligne. Pour la seconde fois de suite, la Team Penske réalise les quatre meilleurs temps à St. Petersburg.



Scott Dixon, cinquième, est le premier des pilotes à ne pas appartenir à la Team Penske dans ses qualifications du Firestone Grand Prix of St. Petersburg, alors que Ryan Hunter-Reay, sixième est est le premier représentant Honda.

Le top-10 des qualifications est complété par Graham Rahal, Sébastien Bourdais, James Hinchcliffe et Jack Hawksworth.

Du côté des rookies c’est l’ancien pensionnaire de la Formule 1, Max Chilton, qui s’en sort le mieux avec une dix-septième place, deux rangs devant Alexander Rossi. Quant à Conor Daly et Spencer Pigot, ils se partageront la dernière ligne.

> Firestone Grand Prix of St. Petersburg 2016 – Les photos

 alt=