Avant l’épreuve de Phoenix, pour retrouver trace de deux rookies dans le top-10 il fallait remonter à la course du Kansas à l’automne 2014 lorsque Kyle Larson s’était classé deuxième et Austin Dillon huitième. À Phoenix Chase Elliott a pris la huitième place, Ryan Blaney la dixième.

Une course sur deux, c’est le crédo de Chase Elliott en ce début de saison en NASCAR Sprint Cup Series. Un abandon aux DAYTONA 500, une huitième place la semaine suivante sur l’ovale d’Atlanta, avant un nouvel abandon à Las Vegas et donc une huitième place dimanche à Phoenix. Du fait de ce jeu de montagnes russes, le classement général du rookie de la Hendrick Motorsports s’en fait ressentir avec une vingt-et-unième place.

“Mes gars ont apporté des voitures rapides toutes les depuis Daytona et je n’ai pas été en mesure de terminer le travail et de leur offrir les arrivées qu’ils méritent. Je suis heureux de terminer dans le top-10 aujourd’hui.”
— Chase Elliott

Avec cette huitième place sous le drapeau à damier, Chase Elliott égale ainsi son meilleur résultat en carrière et signe également son second top-10 dans la division reine de la NASCAR.

Parti de la dix-septième place, Chase Elliott a une position moyenne en piste de 8,8 à l’occasion des 313 tours de la course et décroche ainsi le titre de meilleur rookie de la course pour la seconde fois de la saison après Atlanta.



“J’ai le sentiment que nous avons progressé tout au long de la journée. Les gars ont fait un super boulot dans les stands. Alan a fait de bons ajustements qui nous ont permis de gagner des places lors des relances. J’espère que nous pourrons faire mieux à Fontana.”
— Chase Elliott

Ryan Blaney a pour sa part décroché le titre de meilleur rookie de la course à deux reprises cette année, à Daytona et Las Vegas. Quinzième en moyenne sur la piste, il a réussi deux dépassements en fin de course pendant l’overtime pour accrocher un nouveau top-10 confirmant ainsi son bon début de saison, lui qui occupe la douzième place du classement générale.

“Les gars ont fait du bon boulot à la fin et je pensais qu’il fallait rester en piste, mais nous ne nous serions pas retrouvés sur les deux premières lignes alors il fallait renter et en prendre deux. Nous nous sommes battus toute la journée. La situation s’est améliorée au fur et à mesure.”
— Ryan Blaney

Ryan Blaney signe ainsi son second top-10 de rang après sa sixième place obtenue à Las Vegas.

> Good Sam 500 2016 – Les photos