Le Colombien Juan Pablo Montoya a parfaitement contrôlé la situation dans les derniers tours du Firestone Grand Prix of St. Petersburg pour s’offrir sa première victoire de la saison et ainsi conserver son titre acquis sur cette piste l’an dernier. Juan Pablo Montoya devancé son coéquipier Simon Pagenaud de 2,3306 secondes sous le drapeau à damier , alors que Ryan Hunter-Reay pour la Andretti Autosport, Hélio Castroneves (Team Penske) et Mikhail Aleshin (Schmidt Peterson Motorsports) complètent le top-5.

Ce succès est le quinzième de Juan Pablo Montoya en IndyCar qui devient l’égal d’Alex Zanardi à la trente-et-unième place des pilotes les plus victorieux dans la discipline. C’est aussi la 179ème victoire de la Team Penske en IndyCar, qui est l’écurie la plus victorieuse dans la discipline. À noter que la Team Penske a également remporté huit des treize courses disputées dans les rues de St. Petersburg.

“C’était bien. La Chevrolet était bonne toute la journée. C’est super d’avoir une nouvelle décoration, de venir et de gagner. C’est simplement incroyable. Nous avions débuté la saison de la même manière l’an dernier. Je pensais ce matin que nous avions une bonne monoplace et cela a payé.”
— Juan Pablo Montoya



Du fait du forfait de Will Power, c’est Simon Pagenaud qui s’est élancé de la première place. Le Français a mené les 48 premiers tours de l’épreuve, mais a dû s’incliner face à son coéquipier. Celui qui pilote la Dallara n°22 signe son meilleur résultat dans les rues de St. Petersburg, mais il a  tenu à montrer son mécontentement à l’encontre du vainqueur de la course.

“Au final c’est une bonne journée. Si vous comparez à l’an dernier il y a eu une grosse amélioration dans l’ensemble de l’équipe. Je suis très fier de représenter l’écurie HPE pour notre première course et d’être sur le podium. Mais oui, Montoya est un vieux renard. Il a trouvé un petit truc sur moi. J’ai fait une toute petite erreur et cela m’a fait perdre la course.”
— Simon Pagenaud

 Remplaçant de Will Power pour la course, Oriol Serviá est parti de l’arrière du peloton et n’a pu éviter un accident en milieu de course. L’Espagnol termine à la dix-huitième place d’une course, qui a été également vu le rookie Conor Daly mener quinze tours en milieu d’épreuve lorsqu’il était sur une stratégie décalée. Le jeune pilote de la Dale Coyne Racing a ainsi mené le plus grand nombre de tours dans une même course depuis le début de sa carrière.

L’épreuve n’a été ralentie qu’à deux reprises, un record dans les rues de St. Petersburg. Une première fois pour un contact entre Luca Filippi et Marco Andretti dans le virage n°1 au tour 46, puis onze boucles plus tard, lors de la relance, un accident impliquant plusieurs voitures dans le virage n°4 a de nouveau ralenti tout le peloton.

La prochaine course se déroulera le premier week-end du mois d’avril sur le Phoenix International Raceway, une course nocturne qui marquera le retour de la discipline à Phoenix après onze ans d’absence.

> Firestone Grand Prix of St. Petersburg 2016 – Les photos

 alt=