18 ans. C’est l’attente qu’il aura fallu pour trouver trace d’une équipe remportant les 24H de Daytona et les 12H de Sebring la même année. La Ligier JSP2 et l’équipe américaine rejoignent ainsi la Ferrari 333SP et le MOMO/Moretti Racing (1998) dans les livres d’histoire de la course automobile. La course n’aura pour le moins pas été de tout repos. En effet, la bataille a fait rage dès le début entre les deux Corvette DP du Action Express Racing et les deux Ligier du Tequila Patrón ESM et du Michael Shank Racing.

Au final, grâce à deux dépassements magnifiques de Pipo Derani dans les dernières minutes sur les deux Corvette DP, la LMP2 française arrache la victoire pour 2.9s seulement sur la Corvette n°31. Johannes van Overbeek, Scott Sharp et Ed Brown peuvent être de fier de leur jeune coéquipier puisque comme à Daytona, le brézilien a réalisé une course magnifique. La troisième place est occupée par la deuxième auto du Action Express Racing, à savoir la n°5 de Barbosa/Fittipaldi/Albuquerque. Aux avants-postes tout au long du week-end, il n’aura manqué que quelques secondes aux hommes du AXR pour conclure de la meilleur des façon leur domination.

En retrait après la nouvelle BOP reçu quelques jours avant le début des 12H de Sebring, la Oreca 05 du DragonSpeed a finalement terminé à une très belle quatrième place tout juste derrière le trio de tête. L’équipe américaine débute donc très bien sa carrière avec la LMP2 française. On retrouve ensuite la Corvette DP du VisitFlorida.com Racing devant la première des mazda, la n°55. La Ligier du Michael Shank Racing est la première à un tour auto, la faute à un problème de suspension dans l’avant dernier tour. La n°60 s’est donc arrêtée à son box et a attendu la fin de la course et termine ainsi septième, devant la deuxième Mazda. La Deltawing a abandoné à seulement 15 minutes du drapeau à damiers suite à une perte de la direction.

En LMPC, le CORE Autosport a fait mieux que Action Express Racing. En effet, la Oreca n°54 a dominé toutes les séances d’essais, les qualifs et a également remporté la course. Jon Bennett, Mark Wilkins et Colin Braun réalisent ainsi une nouvelle très belle performance et effacent la désillusion de Daytona. La n°52 du PR1/Mathiasen Motorsports termine à la deuxième place à un peu plus d’1 seconde des vainqueurs. La troisième marche du podium est occupée par la n°8 du Starworks Motorsport mais à trois tours.

Le Corvette Racing va-t-il réaliser la même performance qu’en 2015 à savoir remporter Daytona, Sebring et Le Mans dans la même année? Même si ça peut paraître orgueilleux à ce moment de l’année, les hommes de Pratt & Miller sont sur la bonne voie. En effet, après avoir remporté et même réalisé le doublé aux 24H de Daytona,  le Corvette Racing a remporté cette nuit les 12H de Sebring avec la n°4 d’Oliver Gavin, Tommy Milner et Marcel Fassler.

La course aura une nouvelle fois été très disputée en GTLM et on retrouve cinq marques différentes dans le top 5. La deuxième place est occupée par la BMW n°25 de Auberlen/Werner/Spengler à 3 secondes des hommes de tête. Makowiecki/Bamber/Christensen terminent à la troisième position sur leur Porsche n°912 à seulement 2 secondes de sa cousine germanique.

Plutôt critique envers la BOP opérée sur la 488 GTE, le Rizi Competizione aura finalement été en bataille pour la gagne et termine quatrième à 18 secondes des vainqueurs. La Ford GT n°67 aura réalisé une très belle course en étant régulièrement dans les positions de tête et franchi la ligne d’arrivée en cinquième position. La Corvette n°3 et la Porsche n°911 se sont éliminées dans un gros crash au turn 1. Heureusement les deux pilotes s’en sont sortis indemnes.

Après avoir réalisé la pole lors de sa toute première course, la 488 GT3 a récidivé cette nuit et passe sous le drapeau à damiers en vainqueur de la catégorie GTD. Christina Nielsen, Alessandro Balzan et Jeff Segal commencent donc de la meilleure des façons leur « relation » avec la toute nouvelle italienne. Ils terminent avec 2 secondes d’avance sur la BMW M6 GT3 n°97 du Turner Motorsport. Les hommes du Magnus Racing n’auront pu récidiver leur victoire de Daytona mais terminent tout de même à une belle troisième place finale.

La première Porsche est la n°23 du Alex Job Racing qui termine en quatrième position devant la voiture soeur, la n°22. La meilleure Lamborghini est la n°48 du Paul Miller Racing que l’on retrouve au sixième rang final, alors que la seule Aston Martin, termine à la dixième place. Le Riley Motorsport n’aura pu confirmer leur deuxième temps réalisé en qualif et termine à une lointaine 12ème place finale en dépit d’une course solide.

A noter que la course aura été interrompu pendant 2H15 suite à une très forte pluie, qui aura obligé les organisateurs à sortir le drapeau rouge.

Résultats des 12H de Sebring 2016