Dans la chaleur du désert de l’Arizona, Scott Dixon a gardé son sang-froid pour remporter le Desert Diamond West Valley Phoenix Grand Prix et ainsi égaler AJ Foyt et ses trente-neuf victoires en IndyCar à la quatrième place des pilotes les plus victorieux de l’histoire de la discipline.

En s’imposant à Phoenix, Scott Dixon établit également un nouveau record, celui de douze saisons consécutives avec au moins une victoire, une saison de plus que Bobby Unser, Emerson Fittipaldi et Hélio Castroneves.

“J’ai le sentiment d’être privilégié de faire de la course automobile, d’être un pilote IndyCar et faire partie de la Chip Ganassi Racing. Toutes mes victoires exceptées une, l’ont été avec la Chip Ganassi Racing.”
— Scott Dixon



Scott Dixon est l’un des trois pilotes à avoir mené à Phoenix. Le quadruple champion de la discipline a mené les 155 derniers tours de l’épreuve qui s’est terminée sous régime de neutralisation à la suite d’un accident du rookie Alexander Rossi qui a tapé le mur à deux tours du drapeau à damier. Ce succès est le premier de Scott Dixon et de la Chip Ganassi Racing sur le Phoenix International Raceway.

Deuxième dans les rues de St. Petersburg, le Français Simon Pagenaud a pris la deuxième place à Phoenix et s’empare des commandes du championnat pour la toute première fois de sa carrière. Avec 83 points à son compteur le pilote de la Team Penske compte quatre unités d’avance sur le vainqueur de Phoenix. Absent de la course inaugurale de la saison 2016 du championnat IndyCar, Will Power a pris la troisième place devant Tony Kanaan et Graham Rahal qui termine meilleur pilote Honda de cette épreuve.

Leaders en début d’épreuve, Hélio Castroneves et Juan Pablo Montoya ont connu des problèmes de pneumatiques alors qu’ils étaient en tête de l’épreuve. Ils terminent respectivement onzième et neuvième.

> Phoenix GP 2016 – Les photos