Après avoir remporté les 24H de Daytona et les 12H de Sebring en début de saison, le Tequila Patrón ESM ne pouvait manquer les deux autres manches qui complètent le North American Endurance Championship. Scott Sharp a ainsi confirmé à Sportscar365 (ici) que la Ligier JSP2 n°2 sera bien présente aux 6H du Glen fin juin et au Petit Le Mans fin septembre.

Le timing sera serré pour l’équipe puisque le châssis qui sera utilisé sera celui qui a roulé en Floride, mais qui roulera également aux prochaines 24H du Mans sous l’entité du Michael Shank Racing. Les hommes du Tequila Patrón ESM auront donc deux semaines pour récupérer l’auto, la mettre aux couleurs du team et la préparer pour le tracé de Watkins Glen.

L’équipage qui sera au volant de la LMP2 française n’a pas encore été décidé. Une nouvelle règle existe concernant ces deux dernières épreuves du NAEC, limitant le nombre de pilotes par voiture à trois. L’équipe devra donc faire un choix et ne choisir que trois des quatre pilotes qui ont roulé à Daytona et Sebring. On voit tout de même mal Pipo Derani non sélectionné quand on voit les performances qu’il a affiché lors des deux victoires de l’équipe.

« La saison a débuté par un compte de fées. Nous menons le classement et notre partenaire sponsorise le NAEC. En combinant tout cela, nous nous sommes dit que nous ne pouvions en rester là. ça sera un challenge mais je crois en Philippe Dumas. Il m’a dit de lui faire confiance et que tout sera en ordre de marche. Le châssis est déjà dans les ateliers du Onroak Automotive pour être préparé pour Le Mans. Il sera directement renvoyé chez nous juste après l’épreuve. Tout sera assez serré mais tout finira par marcher. Heureusement lors des 6H du Glen, nous ne serons pas en piste avant vendredi, ce qui devrait nous aider en nous donnant un jour supplémentaire. Une fois que nous aurons passé ce moment, et puisque nous n’utiliserons pas le même châssis pour Fuji, nous n’aurons pas de problèmes pour Petit Le Mans. Nous devons juste choisir nos pilotes et membres d’équipe ».

– Scott Sharp à Sportscar365.com