Trois voire quatre écrous serrés voilà la stratégie de certaines équipes pour gagner quelques dixièmes dans les stands et ainsi quelques places sur la piste. Une stratégie risquée quand on connaît les risques de vibration et d’arrêt supplémentaire pour solutionner ce problème. Pourtant de nombreuses équipes appliquent cette tactique depuis la saison dernière et la modernisation de la voie des stands par la NASCAR qui a choisi de remplacer ses officiels, qui surveillaient que les cinq écrous étaient fixés sur chacune des quatre roues, par des caméras qui ne peuvent avoir ce niveau de détail.

Devant les problèmes rencontrés par de nombreux pilotes, Tony Stewart s’est exprimé en début de semaine en indiquant qu’il finirait par y avoir un problème de sécurité que ce soit pour les pilotes ou les personnes présentes sur les circuits. Les officiels ont réagi en le pénalisant de 35 000 dollars. Pourtant la colère gronde toujours chez les pilotes, puisque Greg Biffle est lui aussi allé dans le sens du triple champion de la discipline, sans pour autant recevoir d’amende.



Dale Earnhardt Jr. ou encore Kurt Busch se sont également interrogés sur cette partie du règlement ce qui pousse la NASCAR à réagir. S’il doit y avoir une évolution du règlement, celle-ci ne se fera pas avant la semaine prochaine.

“Les pilote s’interrogeant sur ce point du règlement, il est temps pour nous de revoir notre position et de travailler avec l’ensemble de la communauté pour renforcer les règles dans la voie des stands. Les équipes travaillent de plus en plus dans cette partie. Il est temps pour nous de nous pencher dessus. Le dialogue est bon entre la NASCAR et les équipes. Nous travaillerons en interne et avec elles pour aller de l’avant.”
— Scott Miller, vice-président de la NASCAR en charge de la compétition

Aujourd’hui le règlement stipule qu’aucune sanction ne peut être appliquée à une écurie qui ne fixe pas les cinq écrous sur chacune des roues de la voiture, cependant, si une roue se détache de la voiture après la sortie de la voie des stands, c’est une pénalité de niveau P3 qui sera distribuée à l’écurie, pénalité comprenant une suspension de quatre course pour le chef d’équipe, le porteur et le changeur de roue en question. Depuis l’instauration de cette règle, aucune écurie n’a pour l’instant été sanctionnée.

> Toyota Owners 400 2016 – Les photos